lundi 29 décembre 2014

Longue vie aux œuvres d’Hergé et d’Éric Zemmour !


herge


Le 28 décembre 2014


   
Leur talent et leur liberté sont les meilleurs remparts assurant la survie de la Pensée contre l’hégémonie de la Bêtise. Tonnerre de Brest !

Horreur !
 Selon Le Figaro, en cette fin d’année, Tintin se voit de nouveau accusé de racisme et d’antisémitisme.
En cause, notamment, Tintin au Congo et L’Étoile mystérieuse.
 Pauvre Tintin !
Sans doute certains de ces ouvrages font-ils l’éloge d’une Europe civilisatrice et mettent-ils en scène des figures caricaturales du capitalisme.
Mais leur lecture est-elle subversive pour les lecteurs de sept à soixante-dix-sept ans ?
 À rechercher le mal partout, on pourrait tout aussi bien accuser Tintin de sexisme, vu la quasi-absence de femmes dans ses aventures – hormis la Castafiore, qui est une bonne cantatrice mais n’est guère un canon de beauté –, voire de pédophilie, vu ses relations ambiguës avec Chang.
 Quant au capitaine Haddock, ne fait-il pas la publicité interdite d’un alcool qu’il boit sans modération ?

Le plus grave, dans ces accusations, c’est de vouloir porter le discrédit sur un auteur de bandes dessinées dont le talent est incontestable et dont le personnage principal a accompagné notre enfance.
 C’est de s’attaquer à l’art et à la liberté.
Condamnera-t-on Voltaire pour son antijudaïsme ?
 Ou Balzac, qui a imaginé l’usurier Gobseck ?
 Faut-il se détourner du Voyage au bout de la nuit sous prétexte que Céline a écrit des livres antisémites, ostraciser Giono pour sa proximité supposée avec la Collaboration ?
 Ne parlons pas de Brasillach : il eût fallu l’envoyer au bûcher avec son œuvre s’il n’avait été fusillé !

On reprochait autrefois à l’Église de mettre certains ouvrages à l’Index.
Mais nos censeurs contemporains agissent-ils différemment en s’attaquant à un personnage qui est à la fois marqué par son époque et toujours d’actualité ?
Pire : ne pratiquent-ils pas des autodafés intellectuels ?
Tintin n’est pas le seul à être pris à partie.
C’est par le même processus que des journalistes, secondés par un gouvernement partisan, ont demandé la tête d’Éric Zemmour, un de leurs confrères.

 Ces « astronautes d’eau douce », ces « concentrés de moules à gaufres », comme dirait le capitaine Haddock, sont les pires ennemis de l’esprit critique, les fossoyeurs de l’intelligence, les idolâtres sectaires du conformisme et de la bien-pensance.

Longue vie aux œuvres et aux propos d’Hergé et de Zemmour !

Leurs œuvres sont rafraîchissantes et stimulantes.

 Leur talent et leur liberté sont les meilleurs remparts assurant la survie de la Pensée contre l’hégémonie de la Bêtise.

Tonnerre de Brest !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.