jeudi 25 décembre 2014

Le suicide de François et des autres


eGdiZ3ZkMTI=_o_harakiri-seppuku-1962


Le 25 décembre 2014


   
Les Français rejettent massivement l’idée de donner le droit de vote aux étrangers ? Banzaï ! François Hollande relance l’idée avec gourmandise.

Lorsque l’on regarde la quinzaine qui vient de s’écouler, on peut se demander si les puissants de papier buvard de ce pays dont la haute prétention est de gouverner nos actes, nos paroles, nos mœurs et nos idées, ne sont pas tentés par une sorte d’esthétique du suicide, esthétique du reste très contestable tout comme la caricature d’art dont ils se font très souvent les promoteurs.
Les Français rejettent massivement l’idée de donner le droit de vote aux étrangers ?
 Banzaï !
 François Hollande relance l’idée avec gourmandise, en se vautrant dans un discours qui aurait toute sa place dans le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert.
 Les Français, qui ne sont pas plus racistes que n’importe quel peuple de la Terre, tiennent tout de même à se souvenir que leurs ancêtres sont un peu gaulois sur les bords ?
 Et bien, re-Banzaï !
 Le même François Hollande s’ébahit alors, tel Michel Sapin devant les courbes du déficit ou de Fleur Pellerin, mieux encore, tel Lou Ravi requinqué de la crèche de Béziers, devant l’arbre de Noël de l’Élysée, entouré d’enfants tous apparemment de la descendance de Balthazar.
 Histoire, sans doute, de bien montrer que ce pays n’est plus celui des films de Fernandel et du bon président Coty si cher à OSS 117 !

Les Français plébiscitent Zemmour ?
 En effet, même s’ils n’ont pas tous lu son Suicide français, ils pressentent – pire : comprennent peut-être aussi –, avec les quelques neurones que l’Éducation nationale n’a pu neutraliser pour les empêcher de se faire leur propre jugement, que le polémiste tape avec une efficacité redoutable dans ce qu’il reste du mur lépreux de la honte idéologique, édifié jadis par la génération de 68.
Eh bien, les médias y vont aussi de leur petit hara-kiri entre amis en organisant peu à peu l’ostracisme de ce petit juif qui, décidément, semble faire regretter à certains que la peine de mort ait été abolie en ce pays.
Leur audience en prendra un coup.
 Qu’importe !
Une majorité des électeurs de la droite républicaine, animée de ce bon sens commun aux peuples de vieille souche, souhaite des alliances avec la droite nationale et ce, avant qu’il ne soit trop tard ?
Eh bien là, suicide aussi à tous les étages nobles, cette fois-ci lent et à dose homéopathique, style Arsenic et vieilles dentelles, suicide des belles marquises vice-présidentialisées et jeunes barons secrétaires-généralisés, à l’abri du vulgaire derrière les hauts murs patriciens des beaux quartiers.

L’esthétique atteint ici son sommet d’élégance, convenons-en, et se pare de bons sentiments, ceux qui pavent l’enfer, c’est bien connu : jamais nous ne vendrons notre âme au diable !

Ah bon, je croyais que c’était déjà fait, mais nous ne parlons peut-être pas du même ?

La question est de savoir si le peuple…

 Comment ?

Je vous arrête tout de suite, Monsieur, si on lui dit de se suicider, il fera comme on lui dit de faire, le peuple, semblent dire nos esthètes éclairés, François et les autres.

À voir, tout de même…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.