samedi 20 décembre 2014

François Hollande : immigrés, je vous aime ! Français je vous hais.

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
20 décembre 2014
 
 
hollande-immigres-je-vous-aime
 
Je me suis « amusé » à rapprocher non pas 4 mais 5 faits de l’actualité très récente. Je mets « amusé » entre guillemets car au final le rapprochement est inquiétant !
 
1 – Arbre de Noël à l’Elysée

Cette photo a été prise lors de l’arbre de Noël de l’Elysée.
On y voit le président de « tous les français » au milieu de ses invités …
La cellule « communication » de l’Elysée a-t-elle bien perçue l’impact d’une telle photo ?
 A moins que cela fasse partie d’une stratégie de reconquête d’une certaine partie de l’électorat qui a récemment quitté la gauche ?

2 – Inauguration du musée de l’histoire de l’immigration

François Hollande a inauguré le musée de l’histoire de l’immigration  et a tenu un discours sur la politique migratoire de la France, fustigeant tous les détracteurs de l’immigration, à droite comme à l’extrême droite : « Les discours qui instrumentalisent la peur, la peur de la dissolution de notre pays, de la dislocation, de la disparition, ceux qui rêvent d’une France en petit, d’une France de dépit, d’une France en replis, bref une France qui ne serait plus la France ».

3 – Un nouveau plan banlieue à 5 milliards d’euros

La France, tous gouvernements, droite et gauche confondues, a englouti des dizaines de milliards d’euros dans les banlieues, apparemment sans résultats !
Alors que les finances de la France sont à l’agonie, que le chômage explose, on va reverser 5 milliards d’euros dans les quartiers défavorisés, ne vaudrait-il pas mieux investir cet argent dans les PME innovantes qui elles, à coup sûr, créeraient des emplois ?
 Oui, mais, électoralement, c’est moins payant à court terme.
Et les élections départementales et régionales, c’est l’année prochaine !

4 – Le ministre de l’intérieur alimente le lynchage médiatique

Que la presse reprenne, sans les vérifier, des accusations contre Zemmour proférées par Jean-Luc Mélenchon, plus personne ne s’en étonnera !
Que les officines occultes du PS déguisées en associations anti-racistes portent plaine contre Eric Zemmour pour – je cite – « apologie de crime contre l’humanité et incitation à la haine raciale« , tout le monde trouvera ça normal.
C’est leur fonds de commerce !
Mais que le ministre de l’intérieur se permette de « condamner avec une extrême fermeté » des propos qui, c’est prouvé aujourd’hui, n’ont pas été tenus, cela donne une idée du déni de démocratie dans lequel est tombé un pouvoir socialiste aux abois.

5 – Dernière minute : « Foot et immigration, 100 ans d’histoire commune

Je suis contraint d’ajouter un cinquième fait aux 4 faits initialement retenus : Hollande a invité Eric Cantona, Luis Fernandez et Basile Boli à l’Elysée pour visionner visionne à l’Elysée le film documentaire réalisé par Eric Cantona et intitulé : « Foot et immigration, 100 ans d’histoire commune ».
On regrettera l’absence du philosophe « black » Lilian Thuram qui aurait pu apporter sa contribution, par un beau discours anti-raciste, à cet événement cinématographique majeur.

Conclusion

On voit tout de suite ce qui rapproche ces 4 pardon 5 faits d’actualité qui se sont passés dans la même semaine : c’est l’immigration qui est utilisée par Hollande, suivant le précepte mitterrandien, pour diviser la droite et faire monter le Front national, une stratégie qu’on pourrait résumer ainsi :
Immigrés, je vous aime !

Hollande a décroché des affaires qu’il laisse à Valls.
 C’est tout bénéfice pour le président.
En même temps qu’il tue un rival en laissant Valls s’embourber dans une situation économique quasiment désespérée, il va désormais se consacrer, à plein temps, à sa réélection en 2017.

La « loi Macron » n’est destinée qu’à calmer Bruxelles et Angela Merkel.
Ce sera la première et la dernière loi « non vraiment socialiste » du quinquennat.
A l’approche des élections départementales et régionales de 2015, nous devons nous attendre à un coup de barre à gauche pour tenter de stopper l’hémorragie des électeurs socialistes.
Mais, il y a un hic !
Du temps de Mitterrand, quand il brandissait le chiffon rouge du vote des étrangers, ce sont les électeurs du RPR qui migraient vers le Front national de Jean-Marie Le Pen.
 Mais aujourd’hui, la donne est tout autre !
 Le FN a fait sa révolution culturelle et se situe maintenant, sur le plan social, quasiment à l’extrême gauche.
 Et c’est essentiellement le vote ouvrier qui va vers le mouvement de Marine Le Pen.
Hollande spécule sur les divisions de la droite républicaine pour envisager sa victoire sur Marine Le Pen au second tour des présidentielles.
Mais un sondage a montré que le seul cas où Marine Le Pen pouvait l’emporter, c’était face à François Hollande !
Et même si Hollande devait finalement l’emporter, ce serait d’une part avec une très faible avance mais aussi avec un taux d’abstention record.

Quel serait alors la légitimité d’un président qui aurait énormément déçu pendant son premier quinquennat et qui serait aussi mal élu ?
Elle serait quasi-nulle !
 Aucune réforme de structure ne pourrait alors être entreprise et ce serait la porte ouverte à tous les mouvements sociaux catégoriels.

Autrement dit, le chaos pour la France !

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.