vendredi 28 novembre 2014

Les disques durs du Mistral volés, les services secrets français et US impliqués ?

Published On: Fri, Nov 28th, 2014
 
 
Main 3Qs - silhouette du Mistral russe Vladivstok
 
BREIZATAO – NEVEZINTIOU (28/11/2014)
 
 
 Le Vladivostok, ce bâtiment de projection et de commandement de type Mistral, que la Russie a acheté, mais que l’Etat Français refuse de livrer, vient de subir une avarie inattendue à quai.
 
Amarré dans le port de Saint-Nazaire, le porte-hélicoptère a été délesté des disques durs de ses ordinateurs ainsi que d’une partie de son matériel de transmission, des équipements de haute technologie installés par Thales.
Le vol a été constaté le 25 novembre.
Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la police judiciaire de Rennes, aucune trace d’effraction n’a été relevée.
Aucune hypothèse n’est pour le moment privilégiée.
Le début des investigations concerne néanmoins l’environnement immédiat du navire.
“On n’en est pas encore à soupçonner les Russes”, indique une source au ministère de la Défense.
Et pour cause, la Russie dispose déjà des plans des hautes technologies embarquées comme l’indiquait France 24 en août dernier :

“Il y a un écran de fumée terrible sur ce contrat mais il est clair qu’au niveau électronique, les Russes savent déjà parfaitement comment fonctionne le système. Les ingénieurs des deux pays ont travaillé ensemble à tous les échelons. Les spécialistes russes ont analysé le mode de fonctionnement du système, ne serait-ce que pour passer tous les programmes en langue russe pour le “Vladivostok”.”
 
Qui a donc intérêt à voler cette technologie ?

Et qui a pu, sans effraction, mener une opération aussi complexe, en sachant par avance comment procéder selon un timing bien précis ?

Deux pistes sont crédibles : les services secrets français, ou leurs homologues américains ou britanniques.

 Les premiers, si le gouvernement français voulait ralentir la livraison.

Les services anglo-britanniques, s’ils voulaient savoir comment répondre à un tel type de navire de commandement en connaissant parfaitement ses capacités.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.