mercredi 24 septembre 2014

Taubira, nouvelle vache sacrée de la République ?


Christiane-Taubira-femme-politique-de-l-annee


Le 23 septembre 2014


   
Ce régime, aux abois, est-il en train d’instituer un délit de lèse-Taubira ?

La trop célèbre 17e chambre va, ce jour, consacrer un après-midi complet à juger trois affreux « racistes » qui ont osé brocarder par l’humour Christiane Taubira.
 Pas étonnant que les tribunaux soient autant encombrés !
Première accusée, celle par qui le scandale est arrivé : Anne-Sophie Leclère, qui a reproduit, sur son site Facebook, un dessin montrant une guenon de 18 mois devenue plus tard Christiane Taubira. Candidate FN à Rethel, dans les Ardennes, elle fut virée manu militari par son parti, qui devait ignorer que, par le passé, Sarkozy, Le Pen, Bush, Aubry, Royal, Hollande, Besancenot et plein d’autres avaient été, eux aussi, représentés en singes, et que Victor Hugo qualifiait ainsi Napoléon III.
 La malheureuse fut condamnée, à Cayenne – où elle ne put se rendre, ni avoir d’avocat –, à 9 mois de prison ferme, 50.000 euros d’amende à acquitter à Walwari (parti fondé par Christiane Taubira) et à 5 années d’inéligibilité.
Comme si cela ne suffisait pas, le parquet la traîne à nouveau devant les tribunaux, ce jour, et elle aura droit à une nouvelle séance, le 7 octobre prochain, poursuivie cette fois par le CRAN.
 À gauche, on est contre la peine de mort, mais apparemment on n’a rien contre la mort sociale d’une honnête commerçante qui pense mal…

Deuxième accusé : David Miège.
Ce misérable a osé dessiner un avocat ayant comme client un singe.
 Ce dernier voulait déposer plainte contre le fait d’avoir été dessiné en Christiane Taubira. Insupportable provocation raciste, défense d’éclater de rire !
 Le sang des vaillants antiracistes du MRAP n’a fait qu’un tour, et le dessinateur, pour la première fois de sa vie en trente ans de carrière, se retrouvera lui aussi devant la 17e chambre !


Troisième accusé : l’hebdomadaire Minute qui, lui, a osé une couverture avec ce titre : « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ! »
Cette fois, ce fut SOS Racisme et la LICRA qui avaient immédiatement annoncé une plainte pour incitation à la haine, tandis que le parquet poursuivait le journal pour injure publique à caractère racial…
Dans la charrette, eux aussi !
On sait que l’humoriste Anne Roumanoff, pour avoir osé imiter l’accent du garde des Sceaux, a été également accusée de racisme.
 En revanche, le dessinateur Charb, patron de Charlie Hebdo, qui a dessiné, lui aussi, Christiane Taubira en singe, à la même date que David Miège, ne sera pas au tribunal, lui !

La 17e chambre a récemment acquitté Nicolas Bedos, qui avait qualifié Marine Le Pen de « salope fascisante ».
 Le procureur Chauvelot (qui avait requis de la prison avec sursis contre Pascal Hilout et moi-même pour des textes hostiles à l’islamisation de la France) avait, au nom du droit à l’humour, demandé, et obtenu, la relaxe pour le fils à son papa.
Le sympathique avocat de gauche Nicolas Gardères, par ailleurs adhérent chez les Verts, a étonnamment théorisé le fait que dessiner Bush en singe était normal, mais que la même chose pour Taubira ou toute personne de couleur était raciste !

 Une conception très étonnante, de la part de prétendus antiracistes, car utiliser la couleur de la peau pour interdire toute critique, pour museler toute opposition, qu’est-ce, sinon justement du racisme ?

Ce régime, aux abois, est-il en train d’instituer un délit de lèse-Taubira, et considère-t-il que les origines du garde des Sceaux en font une intouchable vache sacrée de la République ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.