dimanche 28 septembre 2014

Tags, champagne et tabliers de cuir.

Posté le 28 septembre 2014 à 16h58 par Marie Béthanie



 
 
"Non à la république maçonnique !" Le slogan avait été peint - sacrilège - samedi 27 à 1 heure du matin devant le siège national de la Grande Loge de France (GLDF), rue Puteaux, à Paris.
 
Un autre tag avait été bombé : "Taubira dégage !" 
Les "extrémistes maçonnophobes" (l'expression, à ajouter à notre liste de "phobes", est de l'Express) avaient découvert sur internet - les petits malins - que le samedi 27 au soir, le ministre de l'injustice était l’invitée du Grand Dîner de la GLDF.
 
Il paraîtrait que le Grand Maître de la GLDF, Marc Henry, était furieux, et qu'il aurait prononcé "un discours de combat":
"La guerre prend le pas sur la paix, la haine se déchaîne et pas l’amour, on égorge par obscurantisme"
a-t-il dit, avant d'évoquer le crime de lèse-garde des sceaux dont a été victime Christiane Taubira par trottoir interposé :
"Ce n’est pas acceptable, ce n’est plus possible. La Laïcité, les droits de l’homme et sa dignité sont foulés aux pieds comme jamais depuis la seconde guerre mondiale." [HLPSDNH]
La rage du Grand Maître devait être vraiment spectaculaire, puisque le journaliste de l'Express ajoute :
"La combativité de Marc Henry était telle que la Garde des Sceaux Christiane Taubira est apparu plus soft, contre toute attente, avec un discours centré sur la paix et les droits de l’homme dans le monde, vantant les mérites de Jean Jaurès."
N'ayant pas été conviés au dîner, nous en profitons pour sauter le discours de madame Taubira, et en écouter juste la conclusion :

Nul humain ne doit se mesurer avec les dieux. S’il se hausse jusqu’à toucher de son front les étoiles, ses pieds incertains n’ont d’appui nulle part et de lui se jouent nuages et vents".

 
 
Madame Taubira ne croit pas si bien dire. 
N'a-t-elle pas joué à se mesurer, non pas avec "les dieux" mais avec Dieu lui-même en ouvrant la boîte de Pandore du "mariage pour tous" et ses corollaires, PMA et GPA, afin de remodeler l'humanité à la mesure de sa folle idéologie ?
 
 Colosse aux pieds d'argile, la construction artificielle de l'humanité sans Dieu repose sur "nuages et vent" et finira tôt ou tard par s'effondrer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.