mardi 23 septembre 2014

Posté le Mardi 23 septembre 2014 
agent des services Karim Moulai


tikejda
 

Daesh/Gourdel : l’enlèvement de Gourdel serait l’oeuvre du DRS, selon l’ex-agent des services Karim Moulai
  
Les révélations fracassantes de cet ex-agent du DRS sur les massacres commis par l’état algérien criminel sur les civils pendant la décennie noire sont connues de tous.
 Il vient confirmer certains pressentiments sur la nouvelle mascarade médiatique deux jours seulement après qu’un centre des impôts brûle à Morlaix…
Hasard diront certains, magouilles diront d’autres.
 Dans tous les cas, ce genre de magouilles arrange tout le monde.
 Des sources dignes de foi indiquent que l’otage français était réellement invité à séjourner à Tikjda en compagnie de 5 personnes dans un chalet appartenant à un sportif de haute montagne, champion de ski.
A l’heure actuelle, ces personnes se trouveraient toujours au siège de la brigade de gendarmerie de Bouira (Château-d’Eau), où elles sont entendues dans le plus grand secret.

Le général Toufik , le général Redouane (Ben Amara) et le général Rafik sont derrière l’enlèvement du ressortissant français.

Selon des informations que nous avons reçues de sources fiables de la capitale algérienne, le criminel Toufik s’est récemment réuni secrètement environ trois fois par semaine avec son nouveau bureau politique au complexe Sofitel propriété de Rebrab (Alger).
 L’objectif de ces réunions était de mettre en place un plan solide pour empêcher la visite du juge français Marc Trévidic prévue à la mi-Octobre prochain afin d’enquêter sur l’assassinat des sept moines français en Algérie en 1996.

 Toufik et ses acolytes étaient en contact permanent avec un agent de renseignements algérien à Paris qui leur fournissant des listes de ressortissants français qui obtenaient un visa pour l’Algérie, a reçu des informations sur l’arrivée de Gourdel Hervé Pierre.

A eu lieu ensuite la dernière réunion pour préparer son enlèvement, suite à quoi le général Redouane (Ben Amara) et le général Rafik avec d’autres officiers se sont penchés sur la planification du rapt.

 Selon une source fiable, le ressortissant français a fait l’objet de surveillance par les services secrets algériens depuis son arrivée jusqu’à son enlèvement par un groupe des services secrets algériens sous couvert de Daesh.

 Signé Karim Moulai , Royaume-Uni , 23/09/2014.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.