vendredi 29 août 2014

Wattrelos: le gérant du Carrefour contact de Beaulieu passé à tabac pour un paquet de gâteaux .

 Par la rédaction pour Nord Eclair, Publié le 28/08/2014
PAR ROBERT LEFEBVRE
 
 

Le gérant du magasin a été passé à tabac pour un paquet de gâteaux.

LOCVDN

 
Mardi en fin d’après-midi, le gérant du magasin Carrefour Contact situé dans le quartier Beaulieu a été passé à tabac par un groupe d’individus qui venaient de dérober un paquet de gâteaux dans le magasin. 
 
 L’homme, qui a eu la mâchoire et une jambe fracturées, a été hospitalisé.
En quelques semaines, c’est la troisième agression perpétrée dans ce commerce de proximité. 
Mardi vers 18h35, un groupe d’individus pénètre dans le magasin Carrefour Contact, situé rue Léon-Blum dans le quartier Beaulieu à Wattrelos.
 Le gérant constate qu’ils adoptent une attitude étrange et les garde à l’œil.
 Il voit qu’un des individus met des marchandises dans sa poche.
Alors que le groupe s’apprête à sortir du magasin, le gérant stoppe le suspect et le somme de vider ses poches.
C’est alors que les complices du jeune homme retournent à l’intérieur du commerce et frappent le gérant.
 Celui-ci écope notamment de coups de poing et pied au visage et aux jambes.
Le groupe quitte alors les lieux rapidement.

«  Il a été massacré  », expliquent des témoins des faits «  Nous avons appelé les pompiers, il était sérieusement atteint au visage et à la jambe. Tout ça pour un paquet de gâteaux à deux euros ! C’est vraiment dramatique. Le magasin va finir par fermer. Il n’y aura plus rien pour faire ses courses dans le quartier.  »
La victime, âgée de 46ans, a été transportée au centre hospitalier Victor-Provo où elle a reçu les premiers soins.
D’après nos informations, le gérant devrait subir prochainement une opération chirurgicale.
Ses agresseurs sont activement recherchés par la police.

Des précédents

Début août, l’homme avait déjà été violenté dans des circonstances similaires lors d’un précédent vol à l’étalage.
 Le 17juillet dernier, un vol à main armé avait été commis dans ce magasin qui a ouvert ses portes en 2011.
 Plusieurs individus munis d’une arme de poing et de gaz lacrymogène avaient fait irruption dans le commerce et dérobé un fonds de caisse pour un préjudice de quelques centaines d’euros.
En 2010, le magasin Leclerc, installé dans ce quartier dit sensible, avait fermé ses portes à la suite notamment des nombreux braquages et vols dont il avait été victime les années précédentes.
 
 Le Carrefour Contact qui a déjà subi son lot de braquages et d’agressions depuis son ouverture suivra-t-il le même chemin ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.