vendredi 25 juillet 2014

Val-d'Oise : trois policiers agressés par une trentaine de jeunes.

Publié le 25.07.2014, 16h41 | Mise à jour : 16h54
 
Trois policiers ont été agressés par une foule de trente personnes jeudi soir dans une cité du Val-d'Oise. 

Trois policiers ont été agressés par une foule de trente personnes jeudi soir dans une cité du Val-d'Oise. | DR

Trois policiers ont été agressés jeudi soir par un groupe d'une trentaine de personnes au de l'interpellation du conducteur d'une moto qui leur avait foncé dessus dans une cité de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise).

Les trois patrouillaient dans une rue piétonne de la ville, peu avant 23h30, lorsque le conducteur d'une moto de 125 cm3, leur a délibérément foncé dessus, selon une source policière.
L'un des agents «a été heurté de plein fouet par la moto», a précisé cette source.
 Selon le parquet de Pontoise, le conducteur du deux roues et son passager sont alors tombés par terre et ont tenté de prendre la fuite à pied.
 «Le conducteur a été rattrapé mais pas le passager», a expliqué le parquet.

Plusieurs personnes dans la foule ont porté des coups aux fonctionnaires

Alors que les agents s'efforçaient de maîtriser le conducteur, «un groupe d'une trentaine de personnes s'est approché.
Ils se sont regroupés autour des policiers pour empêcher» l'arrestation, a raconté la source policière, qui fait état d'une «situation très tendue».


Selon Thierry Mazé, du syndicat de policiers Alliance, plusieurs personnes dans la foule ont porté des coups aux fonctionnaires.
 «Ils étaient harangués par le conducteur», qui a aussi «frappé l'agent» qui tentait de le maîtriser, a raconté le responsable syndical.

Des renforts policiers ont finalement été envoyés pour disperser la foule et rétablir le calme.
Le conducteur de la moto, connu des services de police, a été placé en garde à vue.
 Selon le parquet de Pontoise, il devrait être déféré samedi pour «violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique», «rébellion», «outrage», «conduite sans permis» et «détention de stupéfiants».

Blessé au dos, le renversé par la moto s'est vu prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de 8 jours.

Les deux autres agents ont obtenu respectivement deux jours et un jour d'ITT, a précisé le syndicat Alliance.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.