lundi 23 juin 2014

Victoire de l’Algérie : scènes de liesse à Lille, abribus et commerces vandalisés à Roubaix .

Publié le
BENJAMIN DUTHOIT, VINCENT DEPECKER, STEPHANE MORTAGNE, PATRICK DELECROIX et PATRICK JAMES



Concert de klaxons, voitures avec drapeaux algériens flottant au vent.

La victoire de l’Algérie face à la Corée du Sud, dimanche soir lors de la Coupe du monde de foot, a donné lieu à des scènes de liesse à Lille.
A Roubaix, en revanche, de nombreuses violences ont émaillé la fête.

Joie à Lille

Comme toujours en pareille circonstance, les supporters des Fennecs ont convergé au rond-point des Postes, carrefour entre quatre quartiers lillois (Moulins, Lille-Sud, Wazemmes et Faubourg-de-Béthune).
Une foule venue en famille ou entre amis a dansé au son de percussions, chanté, ou crié sa joie. Un flot ininterrompu de véhicules a également tourné autour du giratoire.
 Un dispositif policier a été déployé pour éviter tout débordement.
 L’ambiance est restée largement festive.

Abribus saccagés, voitures incendiées à Roubaix

A Roubaix, en marge des scènes de liesse qui célébraient la victoire des Fennecs en Coupe du Monde à Roubaix, des incidents ont éclaté peu après minuit.
 À 4 heures, une vingtaine de feux de voitures étaient recensés par la police, principalement à Roubaix.

Abribus saccagés boulevard Gambetta, vitrines de commerces cassées, détritus vidés au milieu de la chaussée et incendiés, rue de Lannoy ou de Lille, feu de poubelles qui se propagent à des voitures en stationnement voire à un garage privé, rue Louis-Decottignies, une camionnette enflammée collée contre la façade d’un commerce et qui se propage à la supérette, rue de l’Alma… dire que la nuit des pompiers, des policiers, des garagistes de permanence et des services techniques de la mairie de Roubaix a été mouvementée est un doux euphémisme.
Vers minuit, ce dimanche, des incidents ont éclaté en marge des manifestations de joie – pacifiques faut-il le rappeler – suite à la victoire de l’équipe d’Algérie contre celle de la Corée du Sud.
 Vers 4 heures, ce lundi matin, les forces de l’ordre recensaient une vingtaine de feux de voitures et presque autant de feux de poubelles, principalement dans la ville de Roubaix.
 S’il ne faut pas, à proprement parler, utiliser le terme d’émeutes urbaines, il faut par exemple constater que la plupart des quartiers ont été touchés par ces débordements, à part ceux du Pile et des Trois-Ponts.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.