vendredi 27 juin 2014

Val-de-Marne : un policier et sa femme roués de coups .

Par Marie-Laure Combes avec Guillaume Biet
Publié le 27 juin 2014 à 06h06Mis à jour le 27 juin 2014 à 07h02

C'est sur ce parking d'un fast-food qu'un père de famille et sa compagne ont été agressés.

C'est sur ce parking d'un fast-food qu'un père de famille et sa compagne ont été agressés. © GOOGLE STREET VIEW
                
INFO E1 - Le couple a été violemment agressé par des mineurs à scooter qui avaient failli renverser ses enfants.
Agression sans raison.
C'est une affaire qui illustre l'augmentation notable des agressions gratuites, en hausse de 2,6% depuis un an.
Un policier hors service et sa femme ont été roués de coups sans raison, en pleine journée. Les agresseurs sont des mineurs.
"Vous avez failli nous renverser".
Tout s'est déroulé sur le parking d'un fast-food d'Ormesson, dans le Val-de-Marne.
 Un couple traverse sur un passage piéton, avec ses deux enfants, de trois et cinq ans.
C'est alors que deux scooters surgissent et frôlent les enfants.
 Par réflexe, le père, un policier qui n'était pas en service à ce moment-là, leur jette un jouet en plastique.
"Quand ils se sont arrêtés, la première chose que je leur ai dit, c'est : 'vous ne vous rendez pas compte, mais vous avez failli nous renverser'", raconte-t-il sur Europe 1.
La situation dégénère.
 Mais la situation va rapidement dégénérer.
 "Ça a été des insultes et des menaces de mort. Ils m'ont traité de 'sale blanc'. Je leur ai dit que j'étais policier et que je ne voulais pas aller plus loin. Ils m'ont répondu : 'on s'en fout, ça ne change rien pour nous'", poursuit le père de famille.
Frappés sous les yeux de leurs enfants.
 Trois jeunes se mettent alors à frapper les parents. Coups de poings, de pieds et même des coups de casque. Le tout sous les yeux des enfants.
 "Mon fils m'a vu prendre un coup de poing, il m'a vu au sol.
 Ma fille, qui a deux ans et demi, a eu très peur.
 En 2014, ce n'est pas possible qu'on puisse s'en prendre à une famille, à des enfants, à une femme.
Ca pourrait arriver à n'importe qui", raconte la mère.
Rappel à la loi.
Un seul des agresseurs a été arrêté.

Il n'a que 16 ans et n'avait jamais eu affaire à la police.
 Résultat, il n'a été convoqué que pour un simple rappel à la loi.

Mais vu l'émoi suscité par cette affaire, le parquet de Créteil n'exclut pas d'autres poursuites.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.