mardi 24 juin 2014

Les journalistes complices des nombreuses exactions des supporters algériens.

Publié le par Caroline Alamachère - Article du nº 361

Roubaix-Incendie-suite-match-algerie-coree

« Etrange pays où ceux qui dénoncent les violences sont voués aux gémonies », commentait avec amertume un lecteur du Figaro aujourd’hui.

Un commentaire qui ne dénotait pas des centaines d’autres, désabusés ou furieux après les médias mainstream menteurs.
C’est en effet une étrangeté que de voir balayées dans un silence bienveillant les exactions des vandales supporters d’Algérie pour se scandaliser plutôt de leur récupération par une extrême droite cataloguée d’« d’Hydre de Lerne » par la méprisante Laurence Parisot, impatiente de mettre en place la future génération de travailleurs sous-payés et exploités par les entreprises du CAC 40.

Parisot-et-la-Licra-contre-l'-hydre

Combattre la droite solide plutôt que l’exploitation humaine et les violences urbaines des hordes sauvages aux coutumes auxquelles nous ne goûtons plutôt pas, ce serait donc cela les fameuses valeurs républicaines à sauver que toute la classe politique tente de nous vendre, comme si la violence des rues et celle des patrons renfermaient le bonheur auquel nous devrions aspirer ?
Ce n’est pas très beau à voir.
A la suite du match Algérie-Corée, une équipe de pompiers de Villeurbanne venus éteindre un incendie s’est fait caillasser.

 Le préfet de Lyon a vivement déploré des agressions sur des policiers à Givors, un cambriolage dans une supérette de Vaulx-en-Velin, tandis qu’à Maubeuge et ses environs on déplorait des feux de voitures et de poubelles, ainsi que des lapidations sur des policiers.
 Scènes identiques à Nîmes, avec des feux et des caillassages, interprétés comme étant des « célébrations de joie », et que les journaux appellent prudemment « des incidents ».
 La Voix du Nord, au comble de l’aberration, évoque même des « traditionnels » feux de poubelles ! On croit rêver !

Autant-francais-que-toi-drapeau-algerien

La-france-est-a-nous

Drapeau-algerien-sur-voiture-police

Roubaix, en deuil de ses abribus, tremblait il y a quelques jours, et tout le monde savait bien que ce n’était pas à cause des Belges.
Toute la France retenait son souffle hier, et là encore nous imaginions bien que les Coréens n’allaient pas mettre le pays à feu et à sang.
 C’est bien éduqué un Coréen, ça n’a pas l’allégresse incendiaire.
Fort de ces évènements, l’article de la Voix du Nord stigmatise avec insistance le prochain match Algérie-Russie : « Autant dire que le rendez-vous s’annonce déjà à haut risque en Sambre ».
 On se doute bien que là encore, ce ne sont pas les Russes qui vont aller piquer des clés USB dans des supérettes de banlieues.
Les reporters du Parisien, quant à eux, ont dû abuser un peu trop de la verdure des cités car de leur point de vue cette troisième mi-temps a constitué « une nuit de bonheur »…
Le Figaro, quant à lui, plutôt que d’accabler et de stigmatiser les vandales, préfère s’en prendre à Marion Maréchal-Le Pen qui a osé, la vilaine, rejeter la responsabilité de ce carnage sur la politique de l’UMPS qui a permis que la France devienne le paillasson du monde, malgré des printemps arabes promis comme libérateurs.
Pour tous les journaleux désireux de regarder ailleurs et d’obéir avec zèle à l’ordre express de taper sur tout ce qui bouge à droite, le vrai scandale n’était pas la violence décomplexée de ceux que la France nourrit jusqu’à la dette, mais la fausse rumeur d’incendie d’une église de la Duchère à Lyon. Là était le drame : avoir inventé une info bidon pour faire du tort aux pauvres petits supporters d’Algérie si gentils, si bien élevés.
Ce qu’ils se gardent bien de préciser, ces serviles petits kapos, c’est que non seulement, cette information était soigneusement mise au conditionnel et que des précautions très claires étaient prises demandant d’attendre confirmation, mais surtout… surtout… ils ont fait silence sur le fait que celui qui a lancé cette rumeur est un… Tunisien !!!

Tweet-tunisien-duchere
 
Le métier de journaliste était autrefois une noble profession, qui dans mon adolescence me faisait rêver.
C’est aujourd’hui devenu une activité de propagande répugnante, juste destinée à mentir au peuple pour mieux le soumettre à des gens comme Laurence Parisot et ses amis du MEDEF.
En guise de conclusion, j’invite les lecteurs, mais aussi et surtout les supporters de l’Algérie, à lire cette superbe lettre que Fabrice Robert adresse à ces derniers pour les inviter à enrichir leur pays d’origine qui a tant besoin de leurs talents : http://www.bloc-identitaire.com/actualite/3161/lettre-ouverte-aux-supporteurs-equipe-algerie?utm 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.