lundi 23 juin 2014

L’Algérie au Mondial : quelle imposture sportive !


algerie

Le 20 juin 2014
  


  Sur les 23 joueurs sélectionnés, 16 ont été formés en France !

Dans sa lettre adressée aux joueurs de l’équipe de football algérienne à la veille de leur rencontre contre la Belgique, le président Bouteflika propage un mensonge récurrent galvaudé par la presse algérienne et internationale, quand il évoque le « football algérien » et incite les joueurs à bien le représenter au Mondial brésilien.
De quel football algérien parle-t-on ?
Cette équipe représente officiellement l’Algérie, peut-être !
 Mais dire qu’elle représente le football algérien est un pur mensonge.
 Le football est malade en Algérie à l’instar de tous les autres secteurs.
 La presse algérienne elle-même ne cesse de dénoncer les dérives : la faiblesse technique du championnat, les matchs truqués, la violence dans les stades, l’absence de formation, les infrastructures dans un état lamentable, aucun stade digne de ce nom…
Devant cette politique de la terre sportive brûlée, les meilleurs techniciens locaux ont préféré s’exiler dans les pays du Golfe et d’Afrique, d’autres ont quitté définitivement ce monde pollué par l’argent sale et ont laissé le terrain aux opportunistes qui n’ont rien à voir avec le football.

Certains experts, dont l’ex-entraîneur de l’équipe d’Algérie Rabah Saâdane, appellent à tout arrêter pendant trois ou quatre ans dans le but de tout reconsidérer.
Les clubs algériens exportaient d’excellents joueurs.
Aujourd’hui, ils importent de France des joueurs d’origine algérienne d’un niveau très modeste. Quant aux techniciens, ces clubs ne recrutent que les étrangers qui n’ont pas trouvé preneur ailleurs. L’un des clubs historiques de l’Est algérien a recruté la saison dernière un entraîneur étranger de 80 ans !
Comme d’habitude, les autorités algériennes ont choisi la facilité, la cueillette, au lieu de la formation et le travail sérieux.
 Sur les 23 joueurs sélectionnés, 16 ont été formés en France !
Acheter, ça ne coûte rien.


Contrairement à ce que raconte la propagande, cette équipe nationale est la preuve vivante de la situation désastreuse du football algérien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.