lundi 30 juin 2014

La France subit une crise identitaire majeure !


69688_algerieune

Le 29 juin 2014
 
  
Les évènements récents, faisant suite à la qualification de l'Algérie en huitième de finale, montrent que notre système d'intégration/assimilation est à bout de souffle.

Une majorité de pays dans le monde souffrent d’une crise sociale importante, notamment en raison d’une mondialisation sans limite.
 Avec la volonté de toujours plus de croissance, d’une maximisation du profit, l’humain n’est qu’un pion sans saveur, au service des puissants et du grand patronat.
Mais la France elle, subit une double crise : une crise sociale mais aussi identitaire, ce qui, hors Europe, n’est pas le cas des autres pays dans le monde.
 Depuis une dizaine d’années, nous ressentons les effets d’une politique immigrationiste sans limite, menée depuis 40 ans.
Les évènements récents, faisant suite à la qualification de l’Algérie en huitième de finale, montrent que notre système d’intégration/assimilation est à bout de souffle.
Il en ressort un double repli identitaire en France.
Le premier repli identitaire est celui d’une partie des nouveaux venus, des binationaux en particulier, qui n’ont pas le désir de s’intégrer, intensifiant ainsi un communautarisme toujours plus fort.

Ceux-là même font preuve d’un exhibitionnisme patriotique exacerbé de leurs pays d’origine, dès qu’ils en ont l’occasion.
Par une politique communautariste (subvention d’associations communautaires, CV anonyme, discrimination positive…), tout est organisé pour que ces personnes là ne puissent jamais s’intégrer à la communauté nationale.
 Dès lors, un majorité de Français ressent un sentiment d’abandon profond, laissant à penser que sont les minorités qui dictent leurs lois sur la majorité silencieuse.
De ce sentiment d’abandon, découle un autre repli identitaire, qui émerge depuis quelques années, celui des “ Français de souche ”.
 Celui-ci n’est pas né d’un quelconque racisme primaire nauséabond, mais plutôt d’une réaction naturelle d’un peuple qui se sent de moins en moins chez lui.
Nous faisons face peu à peu, à la perte progressive de notre identité, la communauté nationale laisse place à une société multi-communautaire, la France n’a jamais été aussi divisée et les tensions aussi fortes…la confrontation n’a jamais été aussi proche.

Un changement de politique s’impose, si nous voulons éviter le pire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.