samedi 24 mai 2014

George Soros vend toutes ses parts de Citigroup, Bank of America et JP Morgan .

vendredi 23 mai 2014 

 George Soros sells all shares of Citigroup, Bank of America and JP Morgan

 Washington, Intellihub –

Il y a tout juste vingt ans, le banquier George Soros réalisait son plus célèbre investissement en spéculant sur la livre sterling pour empocher un milliard de dollars.

 Depuis lors, il est devenu célèbre pour ses paris sur les crashs boursiers et dans certains cas, en provoquant volontairement des faillites boursières pour son propre bénéfice.
Il y a un mois de cela, Soros a fait la première page des journaux en pariant un milliard de dollars en bourse contre le S&P 500.
 À l’époque, ce fut interprété comme un signe de problèmes à venir pour l’économie américaine, étant donné que Soros a démontré par le passé avoir une connaissance avancée des crashs boursiers. Du fait de cette réputation, les investisseurs ont commencé à regarder de près les parts qu’il possède.

Cette semaine, les investisseurs ont à nouveau remarqué que Soros a vendu ses parts dans les trois principales banques américaines, c’est-à-dire la Bank of America, la JP Morgan et Citigroup.

Le Wall Street Journal a rapporté que « George Soros s’est défait de ses participations dans les banques, et a misé sur la technologie et les mines d’or au premier trimestre, selon un dépôt auprès de la Commission des Titres et des Échanges, jeudi.
 Soros a vendu ses parts de Citigroup (NYSE : C), JP Morgan (NYSE : JPM) et Bank of America (NYSE : BAC) ».

En février 2009, Soros a affirmé que le système de finance mondiale s’était effectivement désintégré, ajoutant qu’il n’y avait aucune perspective de résolution de la crise à court terme .
 « Nous avons assisté à l’effondrement du système financier… Il a été placé en soins intensifs, et il y est toujours. Il n’y a aucun signe qui montrerait que nous sommes proches d’une issue. »

Traduit de l’article de Intellihub par Fabio Coelho de Ficientis pour Croah.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.