mardi 27 mai 2014

Bygmalion : Soirée UMP sur l’Afrique facturée 680.000 euros pour… 300 invités !



              

Comment a fonctionné le système de surfacturation dans l’affaire Bygmalion ?
Exemple de surfacturation pratiqué par la société Bygmalion auprès de l’UMP.
 Le 14 avril 2012, à une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, le parti organise une convention intitulée « La France avec les ‘printemps africains’ – Regards croisés».
Quelques centaines de personnes sont réunies autour de Jean-François Copé, salle Gaveau à Paris, dans un décor des plus sobres.
Jean-Marie Fournier, directeur de la salle Gaveau, l’explique devant la caméra, factures en mains : « Ça a coûté 11.200 euros, plus la salle en dessous, 3.500 euros. » Même si l’on ajoute le coût du petit cocktail qui a été servi aux participants, la somme finalement déboursée par l’UMP est plus de trente fois celle qui a été réellement payée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.