samedi 26 avril 2014

Le chef d'Al-Qaïda appelle à kidnapper des Occidentaux . (vidéo)

Edité par avec
le 26 avril 2014 à 10h20 


 

 

Moyen-orient. Ayman al-Zawahiri, chef d'Al-Qaïda, lance un nouvel appel à kidnapper des Occidentaux, notamment des Américains, afin de les échanger contre des jihadistes prisonniers, selon des déclarations rapportées vendredi par le SITE, centre américain de surveillance des sites islamistes.


Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, lance un nouvel appel au kidnapping des Occidentaux, notamment des Américains, afin de libérer des combattants prisonniers.
 Le SITE, centre américain de surveillance des sites islamistes, révèle vendredi la seconde partie de cette interview accordée à As-Sahab, organe médiatique d'Al-Qaïda, et mise en ligne sur Twitter par un jihadiste, où le chef terroriste livre sa méthode pour libérer les prisonniers.
Interrogé sur la façon dont "les musulmans et les moudjahidines" doivent libérer les détenus, le successeur de Ben Laden déclare : "Je leur recommande de capturer des Occidentaux et en particulier des Américains, autant qu'ils le peuvent, pour les échanger contre les prisonniers".
Appel à l'union des musulmans centrafricains contre la France

Le chef du groupe terroriste a également abordé l'intervention militaire française en Centrafrique.
 Il a plaidé pour l'union des musulmans centrafricains "pour résister à cette agression montée contre eux par la France et ses alliés".
Selon lui, la motivation de cette mission militaire n'est motivée que par le "fait que les Etats-Unis sont épuisés après leurs défaites en Irak et en Afghanistan et que les activités de ces jihadistes se situent dans des zones de pouvoir de la France".
La semaine dernière, dans la première partie de cette interview, le chef terroriste réclamait une union forte contre le régime syrien de Bachar al-Assad, alors que des groupes jihadistes se livrent depuis janvier une guerre fratricide, faisant plusieurs milliers de morts.

D'origine égyptienne, al-Zawahiri a hérité du titre de chef d'Al-Qaïda en juin 2011, après la mort d'Oussama Ben Laden tué au Pakistan lors d'un raid américain.

source
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.