jeudi 20 mars 2014

Urgent de désarmer les justiciers.

 
 
  
 
 
Tout le monde est perdant, dans ces "affaires" lancées sur la place publique : les politiques, les juges, les journalistes.
 L’Etat de droit surtout.
C’est-à-dire, la démocratie.
 Rien n’est plus malsain qu’un journaliste qui se prend pour un procureur, un procureur qui se prend pour un politique, un politique qui se prend  pour un  journaliste.
 Or on en est là.
 Ce mélange des genres amène à l’arbitraire.
Voilà pourquoi il est urgent de désarmer les justiciers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.