dimanche 30 mars 2014

Laurent Fabius à Matignon ? Salade de fruits pas jolie jolie !

 
laurent-fabius

Le 29 mars 2014



La rumeur d’un prochain remaniement du gouvernement de la France s’enfle démesurément, jusqu’à devenir assourdissante...

Depuis quelques semaines, la rumeur d’un prochain remaniement du gouvernement de la France s’enfle démesurément, jusqu’à devenir assourdissante, rebondissant entre les deux tours des élections municipales comme dans une caisse de résonance.
Chacun y va de son commentaire, de son pronostic. Toutes les hypothèses font frémir, y compris celle du maintien dans ses fonctions de monsieur Jean-Marc Ayrault, cela va de soi, mais l’une au moins, en plus d’affoler la population, a de quoi susciter son hilarité.
Oh ! un rire jaune, certes, ou plutôt un rire rose, mais l’époque est sombre et les occasions de rire à gorge déployée ne sont pas si nombreuses.
Cette hypothèse si particulière, si ambivalente, est précisément celle qui fait couler le plus d’encre et de salive depuis quelques jours ; d’aucuns n’hésitant pas à l’extirper de leurs conjectures pour la présenter au public comme la plus probable de toutes : Laurent Fabius deviendrait Premier ministre de François Hollande !
Oh ! ce serait trop drôle !

La « fraise sur le gâteau » (pour ceux, tels que Pierre Dac et votre serviteur qui, dans un réflexe de survie, ont choisi le Parti d’en rire, évidemment pas pour la France !) : Fafa à l’ombre de sa « Fraise des bois 1 » !
 Fafa sous la houlette directe de sa tête de Turc d’hier, Fafa à la droite immédiate de son seigneur et maître, objet de ses plus cinglantes railleries, encore toutes chaudes, de ses plus cruels sarcasmes, encore tout froids, de ses plus méprisants lazzis !
 Quelle ironie du sort !
Et surtout quel irrécusable, quel implacable témoignage du total manque de dignité de cette engeance-là dès qu’une part du gâteau – une part du château ! – s’offre à son insatiable convoitise !

On songe à La Fontaine, à une fable dénonçant le vil opportunisme des courtisans… une fafable quoi !
 On songe à Molière, à une farce dardant de traits acérés la cynique versatilité, l’incon(si)stance des médiocres à l’appel des honneurs, même indus – surtout indus ! – et du pouvoir… même sous forme de miettes…
 On songe à une fafarce !
Incroyable, l’énergie que dépensent les gens qui n’en ont aucun à courir après les honneurs !
Mais ne raillons pas outre mesure, ne pouffons pas avant l’heure ; elle est grave.
 Sûr qu’il faut à la « Fraise des bois » un collaborateur solide, un homme de terrain, profondément enraciné dans l’expérience… un homme mûre !

Accordons-nous plutôt et dès à présent sur le surnom de notre éventuel nouveau Premier ministre de la République française : Fafa ? Ou Lolo ? Bof !
Il n’y a qu’à couper la poire en deux !
 
Notes:
  1. Eh oui ! Faut-il le rappeler : le « capitaine de pédalo » de Mélenchon, le « Flanby » de Montebourg, le « Guimauve le Conquérant » du député Bachelay ne sont autres que la « Fraise des bois » de son éventuel prochain Premier ministre… à condition que la « Fraise des bois » ne la ramène pas, sa fraise ; auquel cas elle devient, toujours au goût de Laurent Fabius, le si pathétique, le si méprisable « Monsieur petites blagues ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.