mercredi 22 janvier 2014

Valérie Trierweiler n'a pas vandalisé le bureau présidentiel.

Mercredi 22 Janvier 2014 à 17:26 (mis à jour le 22/01/2014 à 18:14)
 Par


Valérie Trierweiler, la compagne officielle du chef de l'Etat. Photo © SIPA

Hollande-Gayet. Le Mobilier national met court à la rumeur selon laquelle Valérie Trierweiler aurait saccagé le bureau de François Hollande : celle-ci est « infondée » selon l’établissement public.
 
La rumeur est partie d’une lettre anonyme publiée sur le web lundi 20 janvier dans laquelle l’auteur faisait état d’une violente scène de ménage entre Valérie Trierweiler et François Hollande le 10 janvier dans le bureau présidentiel et le boudoir d’argent.
Apprenant de la bouche du chef de l’Etat sa liaison avec la comédienne Julie Gayet, Valérie Trierweiler serait sortie de ses gonds ce jour-là, provoquant une tempête sur son passage.
 Son tsunami de colère aurait alors dévasté une kyrielle d'objets d’art qui appartiennent aux célèbres collections du Mobilier national (vases, pendules...).
Les dommages de ce prétendu désastre auraient atteint la somme pharaonique de 3 millions d’euros.

L’Elysée s’était refusé jusqu’à ce jour à tout commentaire.

 Contacté par le Figaro, le Mobilier national vient donc éteindre l’incendie : la rumeur est « infondée ».

Le palais de l’Elysée est situé au n°55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8ème arrondissement. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.