vendredi 24 janvier 2014

Valérie Trierweiler lundi en Inde : le voyage qui fait polémique .

Delphine Perez | 24 janv. 2014, 13h03 | MAJ : 14h29
                                                                

Valérie Trierweilerdoit s'envoler pour l'Inde, lundi 27 janvier, à l'occasion d'un «voyage privé» en faveur d'Action contre la faim. AFP
 
 A l'Elysée, certains se pincent pour y croire.

Après une semaine d'hospitalisation et quelques jours de repos au pavillon de La Lanterne, à Versailles, Valérie Trierweiler s'apprête à décoller pour Bombay, en Inde, lundi 27 janvier, comme le révèle Le Parisien-Aujourd'hui en France, avec le programme détaillé du voyage .
«Il s'agit d'un déplacement prévu de longue date en faveur de l'ONG Action contre la faim», explique l'une de ses amies à notre journal.
Face à l'incompréhension générale, au vu de l'état de de Valérie Trierweiler et du coût du voyage, Valérie Daher, la directrice de l'association, est montée au créneau pour insister sur «le caractère privé» de ce déplacement, en donnant le détail de la facture.

 «Je suis désespérée d'entendre cette polémique naître, car ce voyage ne coûte absolument aucun centime, ni à Action contre la Faim ni à Fight Hunger Foundation, car il est totalement pris en charge par nos partenaires entreprises.
 Très concrètement, les billets d’avion sont offerts par , le dîner de gala est offert par le Taj Mahal Palace sur place, et l’hébergement est également offert par l’hôtel».

«Un baroud d'honneur»
Un programme de 48 heures, étonnamment chargé, attend la journaliste, qui semble prête à mener là «un baroud d'honneur».
  Un stop à Bombay, la métropole de la côte ouest (12 millions d’habitants), une expédition dans un bidonville, un déjeuner avec des femmes et un dîner de gala à l’hôtel Taj Mahal le lundi 27 (toujours à Bombay) sur le thème de la malnutrition…

Interrogée par BFM-TV, la patronne d'Action contre la faim a rappelé que ce voyage était organisé est organisé de longue date.
 La compagne officielle de François Hollande aurait répondu à l'invitation d'un partenaire d'Action contre la faim.
«C’est un projet sur lequel on travaille avec l’équipe de Valérie Trierweiler depuis plusieurs mois, il faut savoir qu'elle nous soutenait avant même d’être First lady et elle a continué à nous soutenir depuis.»
Selon Valérie Daher, cette visite est «conditionnée à des raisons de santé, on a attendu un certain temps et jusqu’à très récemment une confirmation de la part de Valérie, savoir si elle était en état de voyager aujourd’hui, nous avons eu cette confirmation».

VIDEO. Valérie Trierweiler en Inde : «Un voyage à titre privé»

En petit comité, François Hollande confiait ces jours-ci à des visiteurs n'avoir jamais été fan de la tradition de première dame.
Peu après son élection, il avait même envisagé d'y mettre fin et de pas octroyer de bureau à sa compagne officielle.
Jeudi, l'avocate de Valérie Trierweiler, Me Frédérique Giffard, confiait au « Figaro » que le couple était en train de réfléchir activement à une solution négociée : « Elle souhaite réellement que toute cette affaire puisse se résoudre pour en sortir le plus dignement possible. »

Mais cette avocate a été immédiatement remerciée. La clarification sur la situation du couple, promise depuis dix jours, pourrait maintenant arriver rapidement. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.