jeudi 30 janvier 2014

Lettre ouverte à Monsieur Le Drian , ministre de la Défense.

franc-macons

 Le 30 janvier 2014


  
Étant père, particulièrement attentif à la carrière de votre propre fils, je pense que vous comprendrez le sens de ma démarche...

Objet : Demande d’un poste à l’état-major de la Marine nationale

Monsieur le Ministre,
J’ai moi aussi des fils, et comme tout père qui se respecte, je suis particulièrement attentif à ce qu’ils réussissent leur vie professionnelle !
 C’est pourquoi j’ai veillé à leurs études qui furent brillantes, ce dont je suis très fier.
 Ils ont beaucoup et honnêtement travaillé tous les deux et occupent actuellement de très bons emplois, l’un dans la Marine nationale, l’autre dans la Banque…
Comme vous êtes ministre de la Défense, j’ai l’honneur de solliciter votre aide bienveillante pour mon aîné…
Il a 29 ans tout comme le vôtre…
 Ancien élève de l’École navale, puis de l’Ecole des applications militaires de l’énergie atomique (Bac + 8), lieutenant de vaisseau, ingénieur atomicien, il est actuellement en campagne sur un SNA (sous-marin nucléaire d’attaque) au service de la France !

Ayant constaté que vous ne semblez avoir aucune difficulté pour placer de très jeunes gens à des postes à hautes responsabilités,
je me permets de solliciter pour mon fils un poste dans l’état-major de la Marine, ainsi que le grade d’amiral (pendant qu’on y est…).
 Étant père vous aussi, particulièrement attentif à la carrière de votre propre fils, je pense que vous comprendrez le sens de ma démarche…
En mission depuis début janvier, mon fils ne sera de retour de campagne que vers la mi-avril.
 Il ne sera donc pas en mesure de prendre ses nouvelles fonctions avant le mois de mai.
 Mais nous ne sommes pas pressés. D’une famille de « patriotes », nous avons appris à la fois le sens du devoir et la patience, et nous sommes persuadés que vous serez encore au pouvoir dans trois mois…

Avec mes remerciements anticipés, veuillez agréer, Monsieur le ministre de la Défense, l’expression de mon plus profond respect !

Un père comme vous …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.