mercredi 29 janvier 2014

Lettre à Manuel Valls d’un « intégriste de l’ultra-droite catholique »

enfant-catholique-priere

 Le 28 janvier 2014


   
Vous venez de me donner l’ultime argument qui manquait à ma décision de défiler dimanche prochain.

Je suis ce que vous appelez un « intégriste de l’ultra-droite catholique » qui s’est levé pour défendre une opinion différente « lors des débats sur l’avortement ou sur le mariage homosexuel ».
 Permettez que je me sente visé par votre intervention du mercredi 22 janvier (1) auprès de votre groupe à l’Assemblée nationale et acceptez le droit de réponse qui suit.
Pour être à même de nous comprendre, il me semble important de partager un sens commun aux mots que nous utilisons.
Catholique ?
 Oui, et à ce titre, je suis chaque jour à la recherche de la vérité, avec humilité mais détermination et, ce, d’autant plus qu’il m’a fallu trouver des réponses à des questions qui n’avaient encore jamais été posées sur ce qui jusqu’alors m’apparaissait comme des évidences.
Ultra-droite ?

 Non : ce ne sont en rien d’éventuelles convictions politiques qui me motivent et dans ce débat, aucune sensibilité politique n’a su apporter de réponses crédibles aux débats que vous avez soulevés.
Intégriste ?
En aucun cas, bien que j’assume une détermination certaine, au nom de convictions forgées par mon expérience dans des associations familiales ou de parents d’élèves.
Puisque nous en sommes à tenter de remettre de la vérité dans notre vocabulaire, je souhaite partager certains points de vue que nombre de mes proches, eux aussi ce que vous appelez des intégristes catholiques d’ultra-droite, partagent :
- la réflexion que vous avez faite à vos collègues est des plus malhabiles ; plus encore, elle n’est pas digne de votre fonction !
Quelle conception de la justice véhicule un discours si peu nuancé ?
 Comment pouvez-vous prétendre vouloir lutter contre les discriminations et préserver l’unité nationale si vous-même êtes capable d’amalgames si grossiers et peu étayés ?
- quelle est donc votre conception de la « laïcité », lorsqu’en tant que ministre des Cultes vous vous permettez d’insulter si ouvertement des millions de catholiques pratiquants de votre pays ?
- vous semblez vous agacer de voir une opposition si déterminée à vos nombreux projets de société : le gouvernement que vous représentez ne se rend-il pas compte du manque de crédibilité et d’exemplarité qu’inspire le comportement de ses principaux représentants, à commencer par son président qui impose à tous sa vision du mariage alors que lui-même refuse de prendre un quelconque engagement dans ce domaine ?

C’est pour toutes ces raisons que vous pouvez compter une fois de plus sur ma détermination : vous venez de me donner l’ultime argument qui manquait à ma décision de défiler dimanche prochain.

 Et je soupçonne que nous serons une fois de plus très nombreux (et peut-être trop à votre goût ?)…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.