vendredi 31 janvier 2014

La stratégie de Valls pour écraser la Manif Pour Tous.

Vendredi 31 Janvier 2014 à 19:58 (mis à jour le 31/01/2014 à 20:19)
 Par valeursactuelles.com


2 février : Manuel Valls met en place un dispositif policier hors norme. Photo © SIPA

Manif. A deux jours de La Manif Pour Tous, Manuel Valls a promis une « fermeté absolue » à l’égard des manifestants.

Un dispositif inédit de près de 3000 policiers - dispositif déployé habituellement le soir du 31 décembre - sera mis en place pour satisfaire la volonté du ministre de l’intérieur.
Une stratégie bien peaufinée se cache en réalité derrière toute cette logistique.
 
« Arrêter le maximum de manifestants »

Près de vingt unités de compagnies d’intervention et d’escadrons de gendarmerie mobile encadreront les manifestants tout au long du parcours.
La manifestation sera intégralement filmée par les forces de police.
Les effectifs de la Sous-Direction de l'information générale (SDIG, ex-RG) et de la Direction du renseignement parisien ont déjà été mobilisés en amont de la manifestation pour identifier sur Internet et sur les réseaux sociaux (essentiellement Facebook et Twitter) les perturbateurs potentiels, et ainsi, faciliter les arrestations le jour J.
«  Arrêter le maximum de manifestants »
est le meilleur moyen pour Manuel Valls de parvenir à son but.
Au moindre dérapage, les effectifs de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne et de la BAC, dépendant de la préfecture de police de Paris, ont reçu la consigne d’interpeller massivement.
 Les ordres de l’état-major, place Beauvau sont clairs : des nasses (dispositif d’encerclement) et des exfiltrations de manifestants perturbateurs seront effectuées de manière systématique.
 Les images à la télévision seront violentes, les manifestants seront discrédités.

Une stratégie politique

La stratégie de Manuel Valls est relativement simple : faire passer les manifestants de La Manif Pour Tous pour des extrémistes qui s’en prennent aux forces de l’ordre.

Le but ultime étant de faire passer la foule pour un mouvement antirépublicain et antisystème.
 Selon des sources policières, « pour servir sa stratégie, le ministre [de l’intérieur] fera volontairement l’amalgame entre les heurts qui ont éclaté dimanche dernier à la manifestation organisée par le collectif « Jour de colère » et la Manif Pour tous de dimanche prochain ».

150 personnes avaient été interpellées et 19 policiers avaient été blessés.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.