lundi 27 janvier 2014

Gérard Miller, Cédric Klapisch et Paul Bocuse ont des comptes en Suisse .



Le Point.fr - Publié le - Modifié le
Photo d'illustration.

Photo d'illustration. © AFP
 "Le Monde" publie la liste des contribuables qui ont détenu, ou détiennent encore, un compte outre-Léman. Un impressionnant who's who qui ne devrait pas laisser Bercy de marbre.

Les révélations du Monde vont beaucoup faire parler.
 Le quotidien s'est procuré les deux listings de HSBC remis au fisc français par l'informaticien Hervé Falciani.
"Dans la plupart des cas, les contribuables pris en faute ont déjà régularisé leur situation", précise le journal.
Il faut distinguer les Français titulaires de comptes en règle comme l'ancien footballeur Christian Karembeu, les fondateurs de la chaîne Buffalo Grill ou l'homme d'affaires Alain Afflelou.
En revanche, "un ancien coéquipier de M. Karembeu en équipe de France, lui aussi champion du monde en 1998, titulaire de 1,6 million d'euros chez HSBC, de même que deux monstres sacrés du cinéma français, un humoriste star, une vedette de la chanson, une ancienne Miss France" détiendraient des avoirs en toute illégalité.
"Et enfin, un sénateur UDI. Ils n'ont pas donné suite à nos sollicitations", ajoute Le Monde.

Le réalisateur Cédric Klapisch (pour 247 000 euros), le psychanalyste médiatique Gérard Miller, l'avocat Michel Tubiana, l'ancien président du Crif Richard Prasquier (qui déclare avoir régulariser sa situation en 2010) et le célèbre cuisinier Paul Bocuse (pour 2,2 millions !) auraient également été titulaires d'un compte non déclaré au fisc français.
La plupart plaident l'étourderie, affirment qu'ils ne savaient pas que c'était "illégal" ou qu'ils étaient sur le point de régulariser leur situation...
 
 L'enquête confiée aux juges Renaud Van Ruymbeke et Charlotte Bilger pourrait mener à 3 000 contribuables français et prouver que HSBC n'a pas lutté contre l'évasion fiscale et respecté les lois.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.