mercredi 18 décembre 2013

Le coup de gueule d’Elzate.

par
     
 
 
Je viens de finir de lire l’immonde pavé sur la « refondation de la politique d’intégration ». Maxime Tandonnet fait un excellent résumé cette daube. Oui je parle bien de daube !
 
Comme vous le savez tous, je suis issue de l’immigration slave, les « experts » en parlent dans cette chienlit.
 Je vais vous donner le sentiment d’une française de classe moyenne.
 
Effectivement, à notre arrivée, nous avons eu à subir une certaine forme de racisme de la part des français de souche, tout comme les italiens, les portugais et les espagnols.
 
La grande différence entre nous les premiers descendants d’immigrés, se trouve dans le fait que nos grands parents respectaient la France et ses valeurs.
 Cette France qui nous avait sauvé la vie, par le statut de réfugiés politiques, par le travail et l’éducation.
Autre point important, nos parents et grands parents veillaient à ce que nous apprenions l’histoire de la France qui nous accueillait, car cette histoire de France devait devenir partie intégrante et fondamentale de notre éducation.
 
D’ailleurs le français était la seule et unique langue parlée dans les familles, seuls les vieux communiquaient dans leur langue maternelle, pour ne pas être compris des jeunes que nous étions.
 
Non la France n’a pas de racines arabo-orientales.
Les premiers envahisseurs de la France ont été les Huns, les Goths et Wisigoths, les Romains.
A titre d’info, toutes ces peuplades venaient de l’est occidental. Bien sur il y eu les arabes qui furent boutés hors de France par Charles Martel.
 
J’en ai un peu, beaucoup plus que ras le bol de ces soi-disant sociologues, qui parlent pour ne rien dire, si ce n’est pour faire monter le racisme.
Le racisme a de tout temps existé.
 Il comporte plusieurs variantes, le racisme du pauvre contre le riche, le racisme de l’ouvrier contre le patron, le racisme du voisin qui a une piscine et pas vous.
Vous me direz c’est de la jalousie, non je vous le dis et répète c’est du racisme.
 
Je ne vois pas pourquoi les immigrés du continent africain auraient plus de droits que nous les Français issus d’Europe de l’est ou de l’Europe méridionale.
Avant d’envisager d’enseigner une langue africaine, il serait peut-être temps aussi d’enseigner le Polonais, le Tchèque, le Croate, le finnois, tous ces pays ont contribué à l’éclat de la France et font partie de l’UE.
Les slaves, les italiens, les espagnols nous ont apporté leur cuisine, leur folklore et sont issus de la civilisation judéo-chrétienne.
 
Il serait temps d’admettre que les chrétiens et les musulmans ne pourront jamais vivre ensemble, partager.
« Les différences culturelles et religieuses ne pourront jamais être gommées ! » Ce n’est pas moi qui le dis mais le roi Hassan II du Maroc en 1983.
Ce n’est pas du racisme, c’est du réalisme.
 
Cependant attention, ce rapport n’a pas été demandé pour rien, et pas uniquement sur demande de Z’Ayrault.
Benêt et ses sinistres cherchent comme Mitterrand à son époque à faire monter le FN à des fins politiques.
 
Je pense que le FN voulu et organisé par Mitterrand, vole de ses propres ailes. C’est l’effet boomerang.
A force de décrier le FN comme la verrue de la République française, donnons lui le titre de « parti politique » comme le PS, l’UMP, EELV.
Vous verrez qu’il aura beaucoup moins d’éclat et moins de voix. Le FN ne sera plus le vote de contestation, du racisme.
Pourquoi se focaliser sur le FN, les extrêmes de gauches sont aussi radicaux, puissants et racistes que le FN.
Vous allez dire que je fait l’apologie du FN. Ô que NON, j’essaie tout simplement de réfléchir au meilleur moyen de faire taire ces extrémistes de droite comme de gauche.
A force de crier au loup, il est entré dans la bergerie.
A nous d’être plus intelligents que le loup, le transformer en agneau !
 
J’oubliais le plus important, cette repentance malsaine.
 
Le continent africain n’a pas été colonisé que par les Français, mais aussi par les Belges, les Néerlandais.
Ces blancs qui ont été virés ont laissé tous les outils pour que ces peuples puissent continuer de prospérer, alors pourquoi avons-nous des devoirs vis à vis du Mali, de la Centrafrique ?
 
Non, nous leur devons rien, le continent africain a toujours été instable et le restera. 
Ce sera comme depuis des lustres, des guerres tribales, de religion, de pouvoir, et d’argent…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.