samedi 23 novembre 2013

Roubaix: le ras-le-bol des professeurs d’Anne-Frank face à un climat qui serait devenu «invivable»

Publié le
Par Youenn Martin


Le collège Anne-Frank a été rénové en 2010. Mais ça n’a pas empêché un climat délétère de s’y installer.
 
      Une partie des personnels du collège Anne-Frank, dans le quartier de l’Alma à Roubaix, s’est mise en grève ce jeudi.  En cause : un climat qui serait devenu délétère et des agressions à répétition. Une minorité d’élèves rendrait le travail des professeurs impossible et empêcherait leurs camarades de suivre les cours.C’est la fameuse goutte d’eau qui fait déborder le vase.
 La scène, telle que la racontent des professeurs du collège Anne-Frank, se déroule vendredi dernier.

Un élève s’approche à quelques centimètres du visage d’une de leurs collègues et lui demande de l’embrasser.
 Bien sûr, elle refuse.
 Comme il insiste, il est exclu du cours.
Après la pause, il revient « s’excuser ».
C’était juste de l’humour… L’enseignante n’accepte pas ses excuses.

 Alors il s’emporte : « Dégage, salope ! »


Et encore, jurent les professeurs qui témoignent, ils sont obligés d’édulcorer.
 Selon eux, c’est donc l’épisode de trop.
Mais le malaise existe depuis longtemps. Et face au « climat de violence » qui régnerait dans l’établissement, professeurs et personnels d’encadrement ont voulu tirer le signal d’alarme en se mettant en grève ce jeudi. Ils étaient 38 grévistes sur 55 ce matin, mais sont venus quand même pour rencontrer les représentants des parents d’élèves et préparer un communiqué de presse.

Ils ne voudraient pas qu’on focalise sur leur établissement, basé à l’Alma et qui draîne des jeunes des quartiers difficiles.
 « C’est un phénomène généralisé, qu’on constate dans d’autres villes de France. » Mais les faits sont inquiétants : « On assiste à des phénomènes de bande », racontent encore les grévistes.
Difficile de quantifier la part des fauteurs de trouble, celle des suiveurs et celle des élèves qui voudraient seulement suivre les cours.
 Mais cette minorité aurait réussi à pourrir l’ambiance.

« Des profs sont malmenés, des élèves sont harcelées, des garçons bousculent des filles et leur lancent des insultes à caractère sexuelle. Ils tiennent des propos vraiment inquiétants… »

Dans ces conditions, difficile de faire cours.
 Sur une heure de classe, combien de minutes passées à enseigner ? « C’est démoralisant.

 On rentre chez soi dépité, on a l’impression de mal faire notre travail et, en plus, la hiérarchie nous culpabilise à longueur de temps. » Mais les grévistes ajoutent : « On ne se bat pas que pour nos conditions de travail. Nous voulons défendre le droit à une scolarité sereine et riche. »

Le problème serait lié à un sentiment d’impunité. S’ils ne sont pas pour les exclusions définitives à tout-va, les professeurs estiment qu’on est devenu trop laxistes avec les fauteurs de trouble : « On choisit systématiquement de comprendre et d’excuser, les sanctions n’ont plus de prise et les mêmes continuent à sévir… »
Le manque de personnels de surveillance n’arrangerait rien dans ces circonstances. C’est d’ailleurs la principale revendication des grévistes : ils ne sont que sept équivalents temps plein pour l’ensemble de ce collège qui accueille 560 élèves.

« En juin, nous avions demandé quatre postes supplémentaires, nous n’en avons obtenu qu’un, provisoirement. »

Ils souhaitent aussi avoir des classes moins chargées : « Trois ou quatre élèves en moins, ça change tout », assure un enseignant.
 La moyenne frôlerait les 23 élèves par classe, le maximum pour un collège « ambition réussite ».
Enfin, ils espèrent plus de concertation et des réponses du rectorat.

 Contacté par téléphone cet après-midi, le service communication de celui-ci n’a pas donné suite à nos questions.

source  via Fdesouche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.