mardi 24 septembre 2013

Nairobi : la «Veuve Blanche» soupçonnée d'avoir dirigé le commando. (audio)

Publié le 24.09.2013, 08h34 | Mise à jour : 09h26

 
La ministre kényane des Affaires étrangères, Amina Mohamed, a confirmé lundi soir sur la chaîne de télévision américaine PBS la présence au sein de ce commando armé de deux ou trois Américains et d'une Britannique.

 La ministre a indiqué que cette Britannique avait déjà commis des actes terroristes similaires «à de nombreuses reprises».
Lundi, la police kényane envisageait que soit «impliquée» la Britannique Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des du 7 juillet 2005 à Londres.

http://by-jipp.blogspot.fr/2013/09/attentat-de-nairobi-les-noms-et-la.html

 Des survivants du raid des shebabs disent avoir vu une femme voilée donner des ordres au commando lors de la .
 Celle que les médias londoniens appellent la «Veuve Blanche» a entrainé des groupes de femmes-kamikaze en Somalie. Elle est aujourd'hui suspectée d'être le cerveau de l'opération de Nairobi.

En mars dernier, déjà, elle aurait envisagé une opération pour libérer un de ses complices britannique, Jermaine Grant, emprisonné pour avoir planifié une attaque au Kénya.

En ce qui concerne les Américains, a précisé la ministre, ce sont «de jeunes hommes, entre 18 et 19 ans (...) d'origine somalienne ou arabe, mais qui vivaient aux Etats-Unis, dans le Minnesota et dans un autre endroit».

Selon les autorités kényanes, trois assaillants sont lundi. Mais le sort des autres membres du groupe restait inconnu tôt mardi matin.


 
 
SUR LE MÊME SUJET

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.