vendredi 27 septembre 2013

La valse des conseillers de Christiane Taubira continue au ministère de la Justice.

Par Thibaut Pézerat
| 27/09/13 - 16:16


Un départ de plus, un. La conseillère presse et communication de Christiane Taubira jette l'éponge.

 Elle annonce dans un mail envoyé aux rédactions ce 27 septembre qu'elle quittera son poste trois jours plus tard, et précise pourtant que son remplaçant n'est pas encore en poste. Muriel Barthélémi est la huitième personne travaillant pour Christiane Taubira à quitter la Place Vendôme.

Dans son message, Muriel Barthélémi salue les journalistes avec lesquels elle a "toujours pris grand plaisir à traiter", mais surtout la patronne qu'elle quitte, Christiane Taubira, "ministre de grande stature, gardienne infatigable des valeurs de notre République et des droits des citoyens".


Contactée par Le Lab, Muriel Barthélémi assure n'avoir aucun différend avec sa patronne. Son départ aurait été décidé "en accord avec elle" et "au moment où elle était prête à cela":

Christiane Taubira est une personne que j'admire profondément. Ce départ n'est ni lié à ma mission, ni à la ministre.

Un hommage appuyé qui ne cache pas le fait que continue la valse des conseillers place Vendôme. Première à ouvrir le bal, Valérie Sagant, conseillère aux politiques publiques et pénales et de la recherche-évaluation. En janvier 2013. A l'époque, elle invoque des "raisons personnelles" pour justifier ce départ, mais d'aucuns pointent ses difficultés à travailler avec Christiane Taubira.

Plus spectaculaire aura été le départ de Christian Vigoureux, directeur de cabinet de Christiane Taubira, deux mois plus tard. Le Monde décrivait à cette occasion le peu de considération que Christiane Taubira porterait à ses conseillers et leur difficulté à s'en accomoder.

Interrogée sur ces défections en série sur France 2, Christiane Taubira assure compter autant de départ dans son cabinet que dans les autres ministères. Celle qui a fait vérifier 18 ordinateurs de son équipe pour vérifier d'où pouvaient venir certaines fuites ne voit aucun problème chez elle. Pourtant, certains n'hésitent pas à qualifier le ministère de la Justice de "pétaudière".

Le nouvel employeur de Muriel Barthélémi ? France 3, la chaîne qu'elle avait quittée pour rejoindre Christiane Taubira. Rédactrice en chef adjointe de l'information régionale de la chaîne, elle retrouve ainsi son travail de journaliste. Et se permet d'ailleurs de cloturer son message adressé aux journalistes par la formule "bien confraternellement".

Muriel Barthélémi assure "ne pas avoir peur" des critiques sur la collusion entre journalistes et politiques. "Je ne suis pas la première. Sans doute pas la dernière", ajoute-t-elle.

http://lelab.europe1.fr/t/la-valse-des-conseillers-continue-au-ministere-de-la-justice-11134

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.