mercredi 25 septembre 2013

France, ta Justice fout le camp… !

 25 septembre 2013
      
par


 
Une décision cruciale concernant « l’affaire Bettencourt » vient de tomber…
 
La Cour d’appel de Bordeaux vient de valider l’expertise qui avait conclu à la sénilité de l’héritière de L’Oréal à partir de septembre 2006 et de rejeter l’essentiel des recours en nullité présentés par la défense.
 
La stratégie de Hollande progresse : Nicolas Sarkozy reste mis en examen !
Je ne suis pas juriste mais quand on lit les critiques qui ont été faites à propos de la procédure mené par le juge Gentil, on est convaincu quon y trouve – au minimum – des points inacceptables :
  • Est-il normal que l’on expertise une femme âgée de 90 ans à 7 H du matin « au saut du lit » ? Se montre t-on, à cet âge-là, au mieux de sa forme ?
  • Est-il normal que le juge Gentil ait interdit la présence de l’avocat de Liliane Bettencourt durant cette expertise ?
  • Est-il normal que le juge Gentil ait choisi comme experte-neurologue son témoin de mariage ?
  • Est-il normal que, sur demande du juge Gentil, cette neurologue se soit fait accompagner de « deux amis médecins » non inscrits sur la liste des médecins experts auprès de la cour d’appel de Bordeaux ? Le juge Gentil avait alors affirmé qu’aucun d’entre eux n’était disponible. Vérification faite : aucun des experts régulièrement inscrits sur cette liste n’avait été contacté par Gentil ou ses deux autres collègues.
  • Est-il certain qu’une expertise menée en juin 2011 puisse conduire à la conclusion que madame Bettencourt était déjà en état de faiblesse en septembre 2006 … soit 5 ans auparavant ?
  • N’est-il pas curieux que cette expertise remonte à 2006 précisément ? N’était-ce pas pour pouvoir accuser Nicolas Sarkozy d’abus de faiblesse en 2007 ?
  • N’est-il pas inadmissible que l’examen (IRM) prescrit par le médecin de Liliane Bettencourt, Christophe de Jaeger, le 5 mars 2011, n’ait pas été pris en compte par le juge Gentil ?
  • La raison pourrait-elle en être que les conclusions du docteur indiquait que madame Bettencourt était « parfaitement apte à rédiger son testament » et qu’elle contrecarrait l’instruction – menée exclusivement à charge disent-certains – par le juge Gentil ? (voir ce précédent article : « Juge Gentil : une instruction à charge ?« 
Cela fait donc de nombreuses raisons suffisantes pour frapper de nullité cette expertise « médicale » !
Certes, je ne suis pas juriste mais rappelez-vous cette intervention d’un maître du barreau, Maître Dupont-Moretti à propos de la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt :
 

 



Si par malheur, Nicolas Sarkozy était condamné et déclaré inéligible, je crois que beaucoup à droite ne l’accepterait pas. Je pense que la rue deviendrait alors le seul moyen, pour le peuple de droite, d’obtenir la vraie justice qu’il réclame !
 
N’anticipons pas, car dans l’affaire Bettencourt, le parquet a requis un non-lieu pour Nicolas Sarkozy et Eric Woerth. Bien sûr, un non-lieu affecterait l’image de l’ancien président, mais à droite, cela ne serait pas un handicap mais plutôt un plus entrainant une plus forte mobilisation autour de lui.
 
En entendant les socialistes, ce matin, se féliciter devant les micros du fait que, sous leur gouvernement, « la justice pouvait faire son travail », un écoeurement me prend.
 
On les entend peu sur l’avancement de la plainte contre Valérie Trierweiler pour détournement de fonds publics qui pourrait déboucher – si la justice fait son travail, « comme ils disent » – sur la mise en examen de François Hollande pour fraude fiscale et potentiellement sur sa destitution … Article ici
 
D’ailleurs, on entend peu, voire pas du tout, les médias sur cette affaire !
Oui, France, ta justice fout le camp !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.