dimanche 22 septembre 2013

EN DIRECT. Kenya : des forces israéliennes en action dans le centre commercial.

Publié le 22.09.2013, 07h06 | Mise à jour : 14h16

NAIROBI (KENYA), SAMEDI. Des otages sont toujours retenus dans le centre commercial, qui a été la cible samedi d'un attentat qui a fait 59 morts. 
NAIROBI (KENYA), SAMEDI. Des otages sont toujours retenus dans le centre commercial, qui a été la cible samedi d'un attentat qui a fait 59 morts.

| AFP/NICHOLE SOBECKI

 L'attaque menée depuis samedi midi par des islamistes dans un centre commercial de Nairobi (Kenya) se poursuit ce dimanche. Un nouveau bilan donné par le ministère de l'Intérieur fait état à 11 heures d'au moins 59 morts et 175 blessés.

Parmi les victimes, on dénombre des étrangers, dont deux Françaises et deux Canadiens. Des Américains sont au nombre des blessés. Une prise d'otages est par ailleurs toujours en et concerne un nombre indéfini de personnes. Les otages ont été dispersés par les terroristes en différents endroits du centre commercial WestgateMall. Le centre est encerclé par les forces de l'ordre kényane. Des forces spéciales israéliennes sont rentrées dedans en début d'après-midi.

, qui reprochent notamment au Kenya son implication dans le conflit somalien, dans le cadre d'une force africaine. Les shebabs sont liés à Al-Qaïda. Sur leur compte Twitter, suspendu dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont revendiqué avoir «tué plus de 100 infidèles kényans (...)
La bataille se poursuit». «Seuls les infidèles ont été tués», ont-ils insisté, distinguant ainsi les musulmans des non-musulmans.

Le kényan, Uhuru Kenyatta, a annoncé avoir «personnellement perdu des membres de (sa) famille». Des clients et employés du centre commercial, traumatisés et piégés pendant de longues heures dans le centre, ont continué d'en émerger par petits groupes dans la soirée, au fur et à mesure de la lente et prudente progression des forces de sécurité.

Le centre commercial WestgateMall, ouvert en 2007 et proche du siège local des Nations unies, compte des restaurants, des cafés, des banques, un grand supermarché et un cinéma multiplexe qui attirent des milliers de personnes chaque jour.

>> Suivez les événements du jour en direct


14h15. Interpol propose son aide.

Interpol a offert dimanche son assistance aux forces de l'ordre kényanes pour toute demande de renseignement ou d'arrestation, annonce l'organisation internationale de coopération policière. Par ailleurs, Interpol propose de mettre à disposition des forces de l'ordre kényanes une équipe spécifique constituée d'experts médico-légaux, de spécialistes de l'anti-terrorisme, d'analystes et de personnel opérationnel.

14h10. Le président va parler.
Le président kényan Uhuru Kenyatta va donner une conférence de presse.

14h07. «Le terrorisme menace l'Afrique».
«Le terrorisme menace l'Afrique», estime le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian.



14h05. Un centre en partie israélien.
Le centre commercial de luxe Westgate Mall est réputé être en partie la propriété d'Israéliens. Ceci pourrait expliquer le pourquoi d'une intervention israélienne dans cette prise d'otages.

14 heures. Pas de commentaire.
«Nous n'avons pas pour habitude de commenter une quelconque opération conjointe de sécurité qui pourrait ou non être en cours», a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Paul Hirschson.

13h47. Le président Kenyatta est en visite à l'hôpital MP Shah à Nairobi,
qui accueille de nombreux blessés, selon un journaliste kényan.

13h30. Des forces israéliennes en action dans le centre commercial de Nairobi. 
«Les Israéliens viennent d'entrer et ils secourent les otages et les blessés», explique une source sécuritaire. Un nombre indéterminé de personnes sont encore retenues en otage.

13h15. Le président kényan va s'exprimer. Le ministère de l'Intérieur annonce que le président Uhuru Kenyatta va faire un discours à 15 heures (14 heures en France). Il sera accompagné par Raila Odinga, l'ancien Premier ministre. 
12h55. Un acte «ignoble». Les Etats-Unis qualifient d'«ignoble» l'attaque terroriste, dans un communiqué disponible sur le site de la Maison blanche.

12h45. Les assaillants au rez-de-chaussée ou au sous-sol. Les 10 à 15 terroristes seraient au rez-de-chaussée ou au sous-sol du centre commercial. D'après le ministère de l'Intérieur, les étages supérieurs sont sécurisés.

12 heures. Hôpital débordé. «Notre hôpital est complètement plein, nous avons été contraints d'envoyer des patients vers d'autres établissements», a indiqué un médecin s'exprimant sous couvert d'anonymat à l'hôpital M.P. Shah.

11h20. Le poète ghanéen Kofi Awoonor au nombre des tués. Le poète et homme d'Etat ghanéen Kofi Awoonor a été tué dans l'attaque annonce dimanche le président ghanéen. «Je suis choqué d'apprendre la mort de Kofi Awoonor dans l'attaque terroriste du centre commercial de Nairobi. Quel triste coup du destin», a déclaré le président John Dramani Mahama dans un communiqué.

11h10. 10 à 15 terroristes. Selon le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, le groupe de terroristes est constitué de 10 à 15 personnes.

11h05. Les terroristes localisés. Le ministère de l'Intérieur annonce que les terroristes ont été localisés, mais que l'opération est «délicate» car il faut minimiser les risques pour les otages.

11 heures. Le bilan monte à 59 morts. Le ministère de l'Intérieur annonce que le bilan des victimes de l'attaque s'élève désormais à 59 morts et 175 blessés.


10h45. La photo de la Canadienne tuée.

La chaîne canadienne CTV News diffuse la photo de la diplomate canadienne tuée, Anne-Marie Desloges.

 –
(CTV NEWS)

10h30. Catherine Ashton «horrifiée». La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, se dit «horrifiée» par l'attaque au Kenya. «Je suis horrifiée par l'attaque brutale visant des citoyens innocents samedi dans le centre commercial Westgate de Nairobi», écrit-elle dans un communiqué. «J'adresse mes sincères condoléances à ceux qui ont perdu de la famille, des amis ou des êtres chers, et notre sympathie va aux blessés et à ceux qui ont été affectés par les événements», ajoute-t-elle. L'Union européenne «offre son soutien plein et entier aux autorités kényanes», assure-t-elle également.

10h15. Le Quai d'Orsay avait mis en garde. Dans ses conseils aux voyageurs, disponibles sur son site internet, le ministère français des Affaires étrangères, mettait en garde depuis plusieurs semaines contre le risque d'attentat au Kenya. Le Quai d'Orsay mentionnait notamment la capitale, Nairobi.

 –

9h36. Le bilan s'alourdit. La Croix-Rouge fait état d'un nouveau bilan, qui s'alourdit. On dénombrerait maintenant au moins 43 morts et 200 blessés dans l'attaque du centre commercial.

9h10. Appel au don du sang. Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur demande aux Kényans de donner leur sang.

9h05. Le ministère de l'Intérieur demande de prier.
Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur lance un appel à la prière. «La prière continuera de nous rassembler. Continuez à prier. Merci», demande-t-il.

9 heures. Nombreuses ambulances.
Alors que les échanges de tirs sont nourris à l'intérieur du centre commercial, des ambulances arrivent en nombre aux abords du WestgateMall.

8h55. Les tirs sont nourris. Les échanges de tirs qui se font entendre depuis plusieurs minutes sont nourris, annonce une source sécuritaire.

8h40. L'armée reçoit des renforts. Des renforts de l'armée arrivent en nombre, équipés de casques, de gilets pare-balles, voire de lance-grenades. «Nous faisons tout ce que nous pouvons pour mettre fin à cela», déclare un officier.

8h35. Des tirs entendus. Des tirs sont entendus en provenance du centre commercial. Deux soldats kényans blessés sont évacués.

8 heures. Cinq Français se sont échappés. Selon le Quai d'Orsay, sept Français étaient sur place. Cinq ont réussi à s'échapper.

7h10. La condamnation de l'ONU. Le Conseil de sécurité «condamne dans les termes les plus fermes possibles» l'attaque. Les 15 pays membres du Conseil «expriment leur solidarité avec le peuple et le gouvernement du Kenya dans ces heures difficiles». Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lui aussi condamné l'attentat, «un acte prémédité visant des civils sans défense».

6h30. Les otages éparpillés. «Le nombre des otages est toujours inconnu, mais ils se trouvent en plusieurs endroits. Les niveaux supérieurs (du centre commercial) ont été sécurisés. Aucune communication n'a pu être établie (avec les islamistes)», explique le Centre national des opérations de catastrophes dans un message posté sur Twitter.


 
 


2 heures. La femme d'un diplomate travaillant pour les Etats-Unis tuée. Bien qu'aucun ressortissant américain ne figure au nombre des victimes, le secrétaire d'Etat John Kerry indique que la femme d'un diplomate travaillant pour l'Agence américaine pour le développement international a été tuée. Il a également souligné que des ressortissants américains ont été blessés, sans toutefois en préciser le nombre. Cette attaque a fait au moins 150 blessés, selon les autorités kényanes. «Des attaques comme celles-ci ne peuvent pas changer ce que nous sommes, un peuple engagé pour la paix et la justice pour tous, mais doit plutôt réaffirmer notre détermination à barrer la route à l'extrémisme et promouvoir la tolérance partout dans le monde», a déclaré John Kerry.

1h40. Deux Canadiens tués dans l'attaque. Deux Canadiens, dont une diplomate, ont été tués dans l'attaque, annonce le Premier ministre canadien Stephen Harper. «Le Canada condamne avec la plus grande fermeté ce geste lâche et haineux», a ajouté le chef du gouvernement canadien en indiquant que parmi les 39 victimes figuraient la diplomate Anne-Marie Desloges, des services de l'immigration du Canada au Kenya.


SUR LE MÊME SUJET
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.