mercredi 28 août 2013

Un Tarnais emprisonné au Maroc pour une relation amoureuse

Publié le 28/08/2013 à 08:19
 
/photo reconstitution.
 
Voilà un an ce jeune garçon rencontre une jeune fille, Syrene, d’origine tunisienne mais née au Maroc.

Ils se croisent, se recroisent et peu à peu leur relation devient plus intime. «Rien de secret. Cédric a couché plusieurs fois chez les parents de la jeune femme», soulignent ses avocats Mes Emmanuelle Franck et Alexandre Martin.

Fin mai la belle histoire d’amour bascule.


Cédric est arrêté par la police marocaine et accusé de viol.

 «L’accusation de viol n’a pas été retenue à l’issue de l’enquête mais il reste accusé d’agressions sexuelles et de défloration, une circonstance aggravante pour le code pénal marocain», précisent ses avocats.
 Fin juillet lors d'un premier séjour au Maroc, ses avocats toulousains ont été confrontés à un système «particulier». «Soit on accepte la négociation et il n’y a plus de poursuite, soit Cédric risque jusqu’à 8 ans de prison», annonce MeFranck.
 
Audience aujourd'hui

Malgré des conditions de détention difficiles, Cédric refuse de négocier.

 «Il pense qu’il s’est fait piéger.

 Et imaginez le contraire est difficile», regrette Me Martin. Fin juillet l’avocat marocain qui menait les «négociations» a curieusement disparu quand ses confrères toulousains lui ont réclamé des comptes précis.
 «Nous avons toute confiance en la justice marocaine.
Le juge en charge du dossier est connu pour être incorruptible.
Et le roi dans son dernier discours a affirmé sa volonté de faire évoluer la justice de son pays vers plus d indépendance et d impartialité», soulignent les avocats.
 Une audience est prévue mercredi à Casablanca.
 Mes Franck et Martin vont plaider la cause du jeune garçon. Ils espèrent obtenir sa libération mais connaissent les risques.
 Que va dire la victime, aujourd’hui âgée de 17 ans et demi ?
 Que vont penser les juges qui traitent régulièrement de ce genre de dossier ?
 C’est tout l’enjeu de cette audience.

http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/28/1697099-un-tarnais-emprisonne-au-maroc-pour-une-relation-amoureuse.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.