vendredi 30 août 2013

Syrie : le Parlement inflige un camouflet à Cameron

30/08 | 00:43 | mis à jour à 08:56 |
 

L’armée britannique n’interviendra pas en Syrie : la motion gouvernementale a été rejetée au Parlement britannique par 285 députés contre 272. Malgré tout, les Etats-Unis recherchent toujours « une coalition internationale ».

Le Parlement britannique a rejeté jeudi soir la motion du Premier ministre David Cameron qui défendait le principe d’une intervention en Syrie en réponse à l’usage d’armes chimiques dont il accuse Damas.
 Un vote, qui sonne comme un cinglant revers,
que le chef du gouvernement s’est aussitôt engagé à respecter.
« Il est clair que le Parlement britannique ne veut pas d’intervention militaire britannique.
 Je prends note et le gouvernement agira en conséquence », a réagi David Cameron après ce camouflet, ajoutant qu’il était « attaché au respect de la volonté de la Chambre des Communes ».
 La motion gouvernementale a été rejetée par 285 députés contre 272.



Le secrétaire à la Défense britannique, Philip Hammond, a confirmé que l’armée ne serait pas engagée dans une éventuelle opération militaire contre le régime de Bachar al Assad.
« Je ne m’attends pas à ce que la non-participation britannique stoppe une intervention », a-t-il dit devant les caméras de la BBC.
 Mais la décision découlant du vote à Westminster « pèsera sans doute sur la relation spéciale » qui existe entre Londres et Washington, a-t-il ajouté.

Difficile coalition

Peu avant le vote ultime, une motion présentée par le parti travailliste afin d’exiger avant toute décision des « preuves convaincantes » de la culpabilité du régime de Bachar al-Assad dans l’attaque présumée aux armes chimiques du 21 août en Syrie avait également été rejetée.
La motion gouvernementale proposée condamnait « l’usage d’armes chimiques en Syrie le 21 août 2013 par le régime de (Bachar al-)Assad » et convenait « qu’une réponse humanitaire forte est requise de la part de la communauté internationale, impliquant si nécessaire une action militaire qui soit légale, proportionnée et destinée à sauver des vies en empêchant tout usage futur d’armes chimiques en Syrie ».
 Elle prévoyait la nécessité d’un deuxième vote à la Chambre des Communes avant de déclencher une action militaire, une fois obtenu le rapport des inspecteurs de l’ONU.
Malgré ce rejet, les Etats-Unis recherchent toujours « une coalition internationale » pour répondre à l’attaque présumée à l’arme chimique du régime de Damas sur des civils, a déclaré le chef du Pentagone Chuck Hagel.
« Notre approche est de continuer pour trouver une coalition internationale qui agira de concert », a déclaré le secrétaire américain à la Défense lors d’une conférence de presse à Manille.


http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202975438448-le-parlement-britannique-rejette-une-intervention-militaire-en-syrie-599467.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.