mardi 30 juillet 2013

Marseille : plus belle la vie toujours.

 
FAITS DIVERS – Lundi soir, le corps carbonisé d'un jeune homme a été découvert au nord de Marseille. Le même soir deux trentenaires ont été blessés par balles dans une zone artisanale de la ville.
 
Un corps carbonisé retrouvé près de Marseille.

 Le cadavre d'un jeune homme a été découvert lundi peu avant minuit aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), au nord de la cité phocéenne, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Un témoin a donné l'alerte après avoir aperçu un petit départ de feu devant le lotissement du Grand Verger, près de la départementale 113.
Les sapeurs-pompiers ont alors découvert, au pied d'une clôture, le cadavre d'un homme d'une vingtaine d'années qui avait été aspergé d'un liquide inflammable.
 Même si aucune trace de balle n'a été retrouvée par les premiers intervenants, ceux-ci ont exclu la thèse d'un suicide, selon la même source.
 Le parquet d'Aix-en-Provence a confié les investigations à la brigade criminelle de la police judiciaire.

La technique du "barbecue"

Le mode opératoire du "barbecue" (homicide par balles suivi de l'incendie du corps de la victime dans un véhicule) a été utilisé à plusieurs reprises depuis deux ans pour régler des conflits liés a priori au trafic de drogue.

 Le corps du jeune Sabri, 24 ans, originaire de Marignane, avait par exemple été retrouvé entièrement calciné dans une voiture brûlée, à Septèmes-les-Vallons, dans la nuit du 15 au 16 mai.
Le même soir, deux hommes, âgés d'une trentaine d'années, ont été blessés après avoir été pris pour cible par un tireur à scooter dans une zone artisanale excentrée du quartier Saint-Pierre (Xe). Vers 21 heures, alors que les victimes fermaient les locaux d'une petite entreprise, elles ont été touchées par des projectiles tirés par une arme de chasse.
Les blessés ont été hospitalisés, mais leurs jours ne seraient plus en danger, d'après une source proche de l'enquête.
 Une seule des victimes est défavorablement connue de la justice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.