mardi 30 juillet 2013

Essonne : un maire PS coupe l'accès à l'eau pour les Roms



Tugdual de Dieuleveult avec C. Maestracci | RMC.fr | 30/07/2013

Alors que la justice doit se prononcer le 13 septembre prochain sur l'expulsion des Roms de Wissous (Essonne), le maire socialiste Régis Roy-Chevalier a fait fermer les bornes à incendie à proximité du camp, qui servaient de point d'eau de fortune.
       
Une unique borne reste accessible à 1km de là. C'est désormais la seule source d'eau pour les Roms qui doivent "partir en mission" tous les deux ou jours jours avec des bidons pour pouvoir se laver, faire la vaisselle, etc… « C’est trop loin. On doit marcher. Parfois on revient avec dix bouteilles, c’est dur », explique un des Roms sur place.

Décision indigne pour les associations

Prise en plein mois de juillet, une période estivale particulièrement caniculaire en Ile-de-France, cette décision indigne les associations sur place ainsi que certains partis politiques comme EELV. Elle intervient aussi dans un contexte tendu, après des propos controversés à l'encontre des Roms, tenus par le député-maire UMP de Nice (Christian Estrosi) et le député-maire centriste de Cholet (Gilles Bourdouleix).
 
« On n’a jamais privé un être humain d’eau. C’est une valeur universelle. La droite, la gauche, personne n’y touche. Le maire veut élargir son assiette électorale en allant vers l’extrême droite et en coupant l’eau, faire en sorte que ces gens s’en aillent », s'insurge Eve Desjardins, d'Europe Ecologie - Les Verts.

« Les maires ne peuvent gérer un problème européen »

Mais face aux 150 Roms qui habitent ici, le maire PS de Wissous, Régis Roy-Chevalier se défend de prendre des mesures extrêmes. Il attend surtout que l’Etat et l’Europe prenne ce problème à bras-le-corps et attend une décision de justice le 13 septembre. « Aucune commune ne peut tolérer que des hectolitres et des hectolitres soient déversés sur la voie publique. On fait reporter la responsabilité sur des maires de commune pour gérer des problèmes qui sont de dimension européenne ».  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.