dimanche 28 juillet 2013

Alors Valls qu'est ce que tu as a répondre a ça? A part japper devant les caméras, tu proposes quoi?




Elle pensait que son fils de 14 ans avait un simple souci de consommation de cannabis.
 
 Il était en fait devenu une " nourrice " pour les dealers de la cité dans laquelle ils vivaient.
 
Après un divorce, Marie Gillois s'installe avec ses quatre enfants dans un logement social du 20ème arrondissement de Paris.
 
Alors que ses filles s'adaptent à ce nouvel environnement, son fils, plus fragile, se retrouve pris au coeur d'un trafic de cannabis.
 
 Découvrez le récit d'une mère qui a vu son fils sombrer. C'est le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et Léo MONNET.
 
Source :


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.