dimanche 16 juin 2013

Yvelines: Du lisier pour protester contre un camp de gens du voyage.


 
 

Des agriculteurs veulent déverser du lisier sur un terrain occupé par des gens du voyage...

Les racines de la colère. Des agriculteurs prévoient de déverser du lisier sur des terres agricoles de Maulette (Yvelines) ce lundi matin, pour protester contre l'installation de gens du voyage depuis début juin sur une propriété, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.
«Les agriculteurs locaux se sont donné rendez-vous à Maulette (...) pour soutenir l'exploitant agricole envahi par 70 caravanes (...). Ils prévoient notamment de déverser trois citernes de lisier (...) pour faire fuir les occupants et protéger le fruit de leur travail», précise un communiqué émanant de trois institutions agricoles dont la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) d'Ile-de-France.

Contacts établis

Depuis le 2 juin, cette petite commune du département comptant à peine 750 habitants a vu arriver plusieurs dizaines de caravanes de nomades, installés sur une zone en friche d'une propriété privée à proximité d'une route départementale, a indiqué la préfecture. Ces derniers avaient alors fait part de leur intention de quitter les lieux d'ici dimanche.
Mais l'installation de caravanes supplémentaires a empiété sur des zones cultivées, occasionnant des «dégâts», précise le maire de Maulette Jean-Pierre Remy, «favorable» à l'action prévue lundi.

Présence des gendarmes

L'édile, qui insiste sur la récurrence de ces installations chaque année dans les communes des alentours, a saisi mercredi les services de l'État pour obtenir un arrêté ouvrant la voie à une expulsion.
«Le préfet a pris un arrêté de mise en demeure destiné aux gens du voyage, qui ont 48 heures pour quitter le terrain occupé, souligne la préfecture. Des contacts ont été établis et on espère qu'ils auront quitté les lieux lundi. Si ce n'est pas le cas, des gendarmes seront présents pour assurer la sécurité de chacun…»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.