mercredi 26 juin 2013

Le maire présente ses excuses ou ils déposent plainte.

La séance extraordinaire du conseil communautaire s'était tenue dans un climat tendu le 7 mai dernier.
La séance extraordinaire du conseil communautaire s'était tenue dans un climat tendu le 7 mai dernier. - (Photo archives NR, Patrick Gaïda)
     
Le Collectif de vigilance 36 contre le racisme et la xénophobie dénonce les propos de M. Mayet, tenus contre les gens du voyage. Le maire persiste et signe.

Décidément, au propre comme au figuré, les gens du voyage occupent le terrain.

 Dernier rebondissement en date : le communiqué de presse émanant du Collectif de vigilance 36 contre le racisme et la xénophobie. Les signataires (1) accusent Jean-François Mayet d'avoir tenu des propos stigmatisant la communauté des gens du voyage. Et ils menacent de déposer plainte si le maire de Châteauroux et président de la Cac ne fait pas amende honorable.

" Je maintiens ce que j'ai dit "


Que dit le communiqué ? « Dans La Nouvelle République du 7 mai, M. Mayet a déclaré – déclaration effectuée avant une séance extraordinaire du conseil communautaire – que
" dès que ces gens-là sont dans les parages, la délinquance augmente ". Ces propos tombent sous le coup de la loi pour diffamation publique envers un groupe de personnes en raison de leur origine ou appartenance ou non appartenance à une ethnie ou un groupement de personnes ou à une nation. Il s'agit également d'une provocation à la discrimination en raison de l'origine. Les membres du Collectif de vigilance 36 contre la xénophobie et le racisme demandent à M. Mayet d'infirmer ou de confirmer ses propos rapportés par La Nouvelle République. Sinon, les signataires se réservent le droit de donner les suites judiciaires qui s'imposent. »

 Pas franchement effrayé par cette perspective, Jean-François Mayet persiste et signe :

« Ce que pensent ces gens, pour une fois réunis grâce à moi, ne me dérange absolument pas. Je maintiens ce que j'ai dit. C'était un simple constat. Je suis persuadé que 70 % de la population castelroussine sont d'accord avec moi ».

 Rendez-vous au tribunal ?
(1) CGT Educ'action 36, CGT Ehpad Saint-Gaultier, Dominique Guillaume (militant CGT BSmat), syndicat CGT territoriaux de Châteauroux et du CCAS, NPA, Parti de gauche, Europe Ecologie-Les Verts, Parti socialiste, Ligue des droits de l'homme, FSU.
 

 
2002 Paul Girot de Langlade

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.