samedi 25 mai 2013

Manuel Gaz veut se racheter une réputation.

 
 

Extrait d'un article tiré du journal conservateur allemand Junge Freiheit, qu'un lecteur m'a traduit, sur la manifestation de dimanche :

"[...] Il sera difficile de préserver le caractère enjoué et décontracté des manifestations précédentes. A l'extérieur du mouvement également, l'humeur se radicalise. La figure de proue du mouvement, Frigide Barjot, a reçu des menaces de mort et hésite à participer à la manifestation. Le ministre de l'intérieur Manuel Valls l'a assurée d'une protection particulière.

Le bruit circule que ces menaces ont été inspirées par lui,

afin de se poser en gardien de l'ordre et protecteur du mouvement. En effet, son image de garant du calme et de l'ordre a été sévèrement écornée ces derniers temps, parce qu'il a engagé pour des actions isolées de la "Manif pour tous" deux fois plus de policiers que pour l'encadrement d'un paquet de supporters qui ont cassé et pillé, il y a dix jours, dans le centre de Paris, après un match de football. La faible présence policière a été totalement dépassée.

Il est notoire dans tout le pays que Valls, et le préfet de police de Paris qu'il a nommé, ont également publié des nombres falsifiés de participants des dernières manifestations, malgré des photos aériennes probantes. [...]"
Michel Janva

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.