jeudi 30 mai 2013

Le Perray-en-Yvelines L'agresseur du militaire de La Défense vivait au Perray-en-Yvelines

 

C'est dans cette résidence qu'Alexandre D. a été arrêté ce matin.
 
C'est dans cette résidence qu'Alexandre D. a été arrêté ce matin.

L’homme de 21 ans, arrêté ce matin à La Verrière, à la résidence du Bois-de-l’Etang, a reconnu les faits. Alexandre D. est bien celui qui aurait donné un coup de cutter au militaire de 23 ans qui patrouillait, le samedi 25 mai, dans le quartier de La Défense, dans le cadre de l’opération Vigipirate.
Alexandre a été identifié grâce aux caméras de surveillance, mais également grâce à son pass Navigo, des traces ADN qu’il avait laissé sur un sac plastique.

  Originaire des Antilles, il a vécu un temps à Trappes, mais demeure au Perray-en-Yvelines, un village en bordure de la RN10, entre Rambouillet et Coignières. En 2009, il avait été fiché par les renseignements généraux lors d’une prière dans la rue. «Il venait de se convertir et avait rejoint le mouvement tabligh. Ceux qui le composent prient à l’extérieur et se sont donnés pour mission de convertir d’autres personnes. Ils ont une véritable activité missionnaire. Depuis quelques mois, il semble qu’il ait rejoint un mouvement plus radical», rapporte une source proche du dossier. Connu pour des petits vols et délits commis dans la région de Rambouillet, il avait également été mis en examen en 2007, avec trois autres personnes, dans le cadre d’une procédure de violation de la vie privée et de violation de domicile. Il avait alors bénéficié d’un rappel à la loi. «C’est un homme que j’ai croisé plusieurs fois, quand il revenait du train, rapport Paulette Deschamps, le maire (DVG) du Perray-en-Yvelines. Il portait une djellaba et une grande barbe. C’est un grand gaillard. Il ne passait pas inaperçu dans notre petite ville.» Et de poursuivre : «C’était quelqu’un d’assez discret, un “dormant”. Il ne participait pas plus que cela à la vie de la commune.»
Alexandra D. aura 22 ans demain.

Le Perray-en-Yvelines, France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.