mardi 28 mai 2013

Le grand Orient s'affole.

 
 
PARIS, 28 mai 2013 (AFP) - José Gulino, Grand maître du Grand Orient de France (GODF), première obédience maçonnique du pays, a dénoncé mardi "une montée de la violence d'extrême droite" dans "un climat dangereux", auquel "il faut mettre fin le plus tôt possible".

M. Gulino en donne pour preuve la multiplication des actes anti-maçonniques intervenus la semaine dernière, comme la manifestation de "quelque 200 hurluberlus d'extrême droite, venus crier des slogans hostiles au Grand Orient, vendredi, au prétexte qu'il défend le mariage homosexuel".

Dans un appel téléphonique à l'AFP, le Grand maître du GODF dénonce également "les slogans anti-maçonniques lancés (dimanche) par des groupuscules d'extrême droite dans le cortège mené par l'Institut Civitas qui a réuni quelque 2.800 intégristes catholiques et jeunes nationalistes".

Tout au long du parcours, les manifestants ont scandé: "Ni laïque, ni maçonnique, la France est catholique", ou "il faut sortir le Grand Orient du gouvernement", après avoir accusé les "forces occultes" de le soutenir.


Pour José Gulino, "on reproduit des schémas nauséabonds, comme le complot judéo-maçonnique. Je rappelle que le premier décret pris par le gouvernement de Vichy a concerné la dissolution du Grand Orient de France".

"Une fois encore", a-t-il ajouté, "on ne sait pas s'en sortir sans trouver des boucs émissaires. Aujourd'hui, c'est l'islam qui a remplacé les juifs. Nous sommes dans un climat de montée de l'intégrisme, du fascisme, du racisme".

C'est un "climat dangereux", s'est alarmé le Grand Maître. "Cette montée de l'obscurantisme, ces violences verbales et physiques, il faut les casser le plus vite possible. Nous devons sécuriser nos locaux, prendre des précautions, faire un travail de mémoire, redire l'Histoire. 60% des moins de 24 ans ne connaissent pas le mot +Vel-d'Hiv+".

Il s'est également indigné de la démission du père Pascal Vesin, curé de la paroisse de Megève en Haute-Savoie, interdit par le Vatican d'exercer sa mission en raison de sa double appartenance à l'Eglise et au Grand Orient.

"J'ai l'impression", a-t-il confié, "de me retrouver au temps de l'Inquisition. Je relie cette décision à une forme d'obscurantisme médiéval, à un recul du vivre-ensemble, des valeurs humaines. Pour nous la liberté de conscience est absolue".

Pour le Grand maître du GODF, "il y a chez les hommes politiques une absence de réaction forte. Mais quand la République est en danger, il faut la préserver et la défendre".

En lisant ce tissu d'imbécilités, on comprend mieux les rafles et le arrestations arbitraires d'une police aux ordres du frère Valls.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.