vendredi 31 mai 2013

11degrés le 31 Mai, demain 1er juin le gouvernement déclanche le premier niveau du Plan national canicule (PNC).


Dernière tocade de nos gouvernants, alors que la France entière se les pèle depuis des mois et qu’elle n’entrevoit pas, en cette fin mai, le moindre début d’éclaircie économico-climatique : déclencher samedi 1er juin, le premier niveau du Plan national canicule (PNC) qui, comme chaque année, restera en vigueur jusqu’au 31 août.
Notre Commissariat à la planification météorologique (à savoir le ministère de la Santé et l’Institut de veille sanitaire) le justifie ainsi :

« A l’occasion du déclenchement du niveau 1-veille saisonnière et bien qu’aucun épisode majeur de canicule n’ait été constaté depuis plusieurs années, il est indispensable de rester mobilisé et de renforcer encore la solidarité entre les générations ».


Un numéro vert sera activé par le ministère de la Santé le 21 juin, « sauf prévisions saisonnières nécessitant une ouverture préalable ».

Lesquelles prévisions saisonnières (et sondagières) n’incitant guère à l’optimisme, ne faut-il pas voir dans cette prise d’enthousiasme climatique de l’administration PS comme un rite propitiatoire visant à conjurer des dieux Pluviôse et Sinistrôse l’anathème et entendant nous mener de sentiers lumineux en matins radieux ?
Quoi qu’il en soit, eu égard au climat particulièrement pluvieux qui est le nôtre depuis l’élection de Normal 1er, augurons que ce plan national – qui tient plus du ridicule que de la canicule – sera, chaque année, déclenché pour rien jusqu’à la fin du quinquennat hollandais.

Putain, encore quatre ans (au moins) sous le socialisme et la pluie…

JBL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.